Lits en carton et médailles en métal recyclé : les JO de Tokyo jouent la carte écolo

, modifié à
  • A
  • A
Lits en carton JO de Tokyo 1:21
Les athlètes des JO de Tokyo vont dormir sur des lits en carton. © Akio KON / POOL / AFP
Partagez sur :
Les organisateurs japonais veulent faire de leurs Jeux olympiques les plus verts de l'histoire de la compétition. Dans le village, les athlètes découvrent des lits avec des matelas en carton, supposés résistants et "anti-sexe". Les lauréats recevront également des médailles composées de matériaux recyclés.

Ils sont au centre de toutes les attentions à quelques jours de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août). Des lits en carton attendent les 11.000 athlètes présents pour les Olympiades japonaises. Une volonté des organisateurs de rendre cette compétition plus verte. Plusieurs sportives et sportifs qui découvrent ces matelas s'en amusent et les partagent sur les réseaux sociaux, à l'image de l'Américain Paul Chelimo, médaillé d'argent du 5.000 mètres à Rio en 2016.

Des matelas solides qui peuvent supporter 200 kg

Ces lits en carton sont l'œuvre de l'entreprise nipponne Airweave, spécialisée dans la conception de couchage écologique, réutilisable, avec une très faible emprunte carbone. Au total, il y en a 18.000 dans le village olympique. Alors, ces matelas sont-ils assez solides pour supporter le poids des athlètes ? Au départ, ils ont eu le droit au surnom de "lits anti-sexe" car ils ne pouvaient accueillir qu'une seule personne dessus. Certains athlètes ont donc testé la solidité de ces lits comme le gymnaste irlandais Rhys McClenaghan. Ce dernier s'est amusé à sauter sur le matelas et le sommier en carton, et ça a l'air de tenir !

"Les lits sont faits en carton, ils devraient se briser au moindre mouvement brutal, dit-on. C'est faux !", raconte le sportif irlandais sur Twitter. Les matelas sont supposés pouvoir supporter un poids maximal de 200 kg. Ce qui devrait convenir au judoka français Teddy Riner, 140 kg dans la balance, et qui a déjà connu des problèmes de literie en compétition par le passé. Même si deux personnes pourraient dormir dans un lit, l'organisation invite à ne pas avoir "d'interaction physique". Il n'y aura d'ailleurs aucun préservatif dans le village olympique à cause des conditions sanitaires.

Des téléphones portables recyclés pour fabriquer les médailles

L'autre penchant de cet objectif écologique réside dans la fabrication des médailles et des podiums. Les organisateurs ont récupéré l'or, l'argent et le bronze contenus dans près de 6,2 millions de téléphones portables pour fabriquer les quelque 5.000 médailles olympiques. Les JO de Tokyo deviennent ainsi les premiers dans l'histoire à intégrer des matériaux recyclés dans les récompenses.

Autre initiative écologique : les podiums de victoire des Jeux sont issus du plastique recyclé par les Japonais. Tout est fait pour rendre ces Olympiades les plus vertes possibles, dans un pays à l'écoute des questions écologiques.

Europe 1
Par Julien Froment avec Gauthier Delomez