Le Stade de Reims retrouve la coupe d'Europe après 57 ans d'absence

, modifié à
  • A
  • A
Stade Reims football 1:29
Le Stade de Reims n'avait plus joué en coupe d'Europe depuis 1963. © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :
Le Stade de Reims, qui n'a pas joué en coupe d'Europe depuis 57 ans, retrouve la compétition jeudi soir face au Servette de Genève, pour le deuxième tour préliminaire de la Ligue Europa. Le président du club, Jean-Pierre Caillot, se réjouit de ce retour, évoquant un "état d'effervescence".

C'est un petit match qui renoue avec une grande histoire. Celle du Stade de Reims qui n'a plus joué en coupe d'Europe depuis 57 ans, c'était alors le Reims de Raymond Kopa. Il s'agit donc, jeudi soir, de la première rencontre européenne du club depuis 1963. Un match couperet face au Servette de Genève, en deuxième tour préliminaire de Ligue Europa.

"Vous imaginez bien dans quel état d'effervescence on peut se trouver !"

Cette belle histoire, c'est avant tout celle de Jean-Pierre Caillot, le président actuel du Stade de Reims, qui avait repris un club à l'agonie en 2014. Le Stade de Reims végétait en troisième division, malgré son passé glorieux. Saison après saison, Jean-Pierre Caillot a su redonner vie à ce monument du football français. "Le retour en L1, 33 ans après, c'était déjà tout un symbole", explique-t-il à Europe 1. "Retourner en Europe, vous imaginez bien dans quel état d'effervescence on peut se trouver !"

Reims et la coupe d'Europe des clubs champions (comme on l'appelait à l'époque), c'est la première grande histoire du football français. Avec les Raymond Kopa, Just Fontaine, Roger Piantoni, le club s'était hissé deux fois en finale, en 1956 et 1959, s'inclinant à chaque fois devant le Real Madrid. Un âge d'or qui prend fin en 1963. Les Champenois sont alors éliminés en quart de finale par le Feyenoord Rotterdam.

Les souvenirs du gardien Maurice Barreau

Dans les buts, Maurice Barreau, aujourd'hui âgé de 81 ans. Ce dernier se rappelle, au micro d'Europe 1, de ces tous derniers matches européens. "Le match retour, assez énorme, avec un public très près de nous, à un ou deux mètres de la touche. On a réussi les matches, mais pas suffisant pour nous qualifier". Jeudi soir, à Genève, il n'y aura pas de public auprès des joueurs pour ces grandes retrouvailles. À cause du Covid-19, le match se tiendra à huis clos.

Europe 1
Par Jean-François Peres, édité par Pauline Rouquette