Ligue des champions : Liverpool en finale après un exploit sensationnel contre le Barça !

, modifié à
  • A
  • A
Liverpool a balayé le Barça pour se qualifier en finale pour la deuxième année consécutive.
Liverpool a balayé le Barça pour se qualifier en finale pour la deuxième année consécutive. © Oli SCARFF / AFP
Partagez sur :
Les Reds ont réalisé une fantastique "remontada" en balayant le FC Barcelone (4-0), mardi en demi-finale retour (défaite 3-0 à l’aller). Ils affronteront en finale le vainqueur de la confrontation entre l’Ajax et Tottenham.

La magie d’Anfield a encore frappé ! Liverpool, battu 3-0 à l’aller, a écrit une nouvelle page de sa légende européenne en se qualifiant pour la finale de la Ligue des champions grâce à une incroyable victoire 4 à 0 contre le FC Barcelone, mardi soir en demi-finale retour. Les Reds, pourtant privés de leur star Mohamed Salah et de leur attaquant Roberto Firmino, ont déjoué tous les pronostics dans une ambiance exceptionnelle. Cette "remontada" insensée, les hommes de Jürgen Klopp la doivent à Divock Origi, l’ancien attaquant de Lille (oui oui !), et au milieu néerlandais Georginio Wijnaldum, tous deux auteurs d’un doublé.

Liverpool, battu l’an passé en finale, aura une nouvelle occasion de décrocher la coupe aux grandes oreilles. Les Anglais affronteront le vainqueur de l’autre demi-finale entre l’Ajax Amsterdam et Tottenham (1-0 pour l’Ajax à l’aller). Pour le Barça, ce nouveau camouflet en C1, un an après la déroute en quarts de finale contre l'AS Rome (4-1, 0-3), pourrait bien laisser de grosses traces.

Origi et Wijnaldum, les improbables héros

Qui, avant la rencontre, pouvait croire en une qualification de Liverpool, sévèrement battu après un excellent match aller (3-0) ? Sans leurs attaquants Mohamed Salah et Roberto Firmino, blessés, la mission s'annonçait impossible pour les Reds... Et pourtant, ils l'ont fait. D'entrée de jeu, Divock Origi a placé les siens sur la route de l'exploit en ouvrant le score d'un but de renard des surfaces, après une frappe repoussée par Marc-André Ter Stegen (7e, 1-0). L'ancien attaquant de Lille, habituel remplaçant et souvent moqué pour sa maladresse technique, s'est même mué en héros avec le quatrième but, synonyme de finale, sur une reprise de volée du plat du pied après un corner rapidement joué par Trent Alexander-Arnold (79e, 4-0), sous les yeux d'une défense catalane naïve et totalement médusée. 

L'autre grand bonhomme des Reds s'appelle Georginio Wijnaldum. Le milieu de terrain néerlandais, entré à la mi-temps, a inscrit lui aussi un doublé... en deux minutes. Il a d'abord marqué d'une frappe sur un centre à ras de terre d'Alexander-Arnold (54e, 2-0), avant de placer une tête victorieuse sur une passe décisive de Xherdan Shaqiri (56e, 3-0). Le miracle était en marche, et rien ne pouvait l'arrêter. Pas même Lionel Messi.