Ligue des Champions : le PSG renverse le Borussia et retrouve les quarts de finale

, modifié à
  • A
  • A
Juan Bernat Neymar PSG Dortmund GETTY/UEFA / AFP
Bernat a célébré son but avec Neymar. © GETTY/UEFA / AFP
Partagez sur :
Le PSG a renversé le Borussia Dortmund (2-0) pour faire oublier sa défaite à l'aller, mercredi soir dans un Parc des Princes à huis clos. Les Parisiens se qualifient enfin pour les quarts de finale, après trois échecs consécutifs.

Un stade vide, une défaite à l'aller, un Mbappé malade et remplaçant au coup d'envoi : le PSG a surmonté tous les obstacles pour renverser le Borussia Dortmund (2-0) et enfin se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Battus et presque inexistants à l'aller (2-1), les joueurs de Thomas Tuchel ont considérablement haussé le ton mercredi soir, dans un Parc des Princes à huis clos. Comme un symbole, Neymar a montré la voie du succès en ouvrant le score (28e), avant que l'étonnant Juan Bernat ne double la mise dans le temps additionnel de la première période (45e+1).

Les Parisiens, solides et rarement inquiétés par le Borussia, pouvaient alors fêter la qualification avec leurs milliers de supporters venus les encourager devant le Parc des Princes. 

Neymar, comme un symbole

L'absence de Mbappé, remplaçant au coup d'envoi en raison d'une angine, faisait craindre une nouvelle désillusion pour le PSG, éliminé trois fois consécutivement en huitièmes de finale. Mais mercredi soir, Neymar, blessé l'an passé contre Manchester United et il y a deux ans contre le Real Madrid, était bel et bien présent sur la pelouse du Parc des Princes. Et le "Ney" n'a pas manqué son rendez-vous. Il s'est d'abord mué en libérateur sur l'ouverture du score, avec une tête plongeante après un corner tiré par Di Maria (28e). Puis il a été à l'origine du deuxième but, avec un décalage pour Pablo Sarabia, passeur décisif pour Juan Bernat (oui oui !) juste avant la pause (45e+1). 

Mais si personne n'est étonné que ce PSG-là soit capable de marquer deux buts en 45 minutes, il a surpris par sa remarquable maîtrise tactique et son contrôle au retour des vestiaires. Sans jamais paniquer, malgré les vagues répétées du Borussia Dortmund, les Parisiens ont parfaitement géré la fin de rencontre, ne concédant pratiquement aucune occasion. Et pour une fois, ce ne sont pas les Parisiens qui ont craqué, mais bien leurs adversaires, avec l'expulsion d'Emre Can à la 89e minute. La conclusion d'une soirée pas comme les autres, aussi étrange que libératrice.

Liverpool éliminé par l'Atlético de Madrid ! La sensation de la soirée est venue de Liverpool. Le tenant du titre a été éliminé après sa défaite en prolongation contre l'Atlético de Madrid (3-2 a.p., 1-0 à l'aller). Les Colchoneros ont réalisé un immense exploit grâce à un doublé de Marcos Llorente et un but de Morata.