Ligue 1 : le PSG écrase Montpellier, Mbappé fait encore des siennes

, modifié à
  • A
  • A
Mbappé Neymar PSG FRANCK FIFE / AFP
La joie de Mbappé après son but contre Montpellier. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Les Parisiens ont nettement dominé Montpellier (5-0), samedi après-midi lors de la 22e journée de championnat, pour conforter leur place de leader. La fin de match a cependant été marquée par la (nouvelle) colère de Kylian Mbappé, vexé d'être remplacé en fin de match. 

Le PSG continue de rouler sur la Ligue 1. Les Parisiens, beaucoup trop forts, ont écrasé Montpellier 5 à 0 samedi après-midi, lors de la 22e journée de championnat. Kylian Mbappé en a profité pour marquer son 14e but de la saison et rejoindre Wissam Ben Yedder en tête du classement des buteurs. Le PSG enchaîne ainsi une troisième victoire consécutive en Ligue 1 et prend provisoirement 13 points d'avance sur son dauphin, l'OM, en visite à Bordeaux dimanche soir. Mais la fête a été (un peu) ternie par la (nouvelle) colère de Mbappé, fâché d'être remplacé en fin de match. 

Les Héraultais, pourtant quatrièmes avant le coup d'envoi, ont de leur côté complètement explosé face aux stars parisiennes, au point de finir la rencontre à 9 contre 11 après deux expulsions. 

Mbappé fait (encore) des siennes

Sur le terrain, tout s'est bien passé pour les Parisiens. Sans Icardi et Edinson Cavani, tous deux laissés sur le banc, l'Espagnol Pablo Sarabia a donné raison à son entraîneur en ouvrant le score dès la 8e minute. L'expulsion du jeune gardien montpelliérain Dimitry Bertaud, coupable d'une main en dehors de sa surface quelques minutes plus tard (18e), a quasiment tué tout suspense. Angel Di Maria (41e), Daniel Congré contre son camp (45e) et Layvin Kurzawa (65e) ont eux aussi marqué. 

La fin de match a cependant été le théâtre d'une énième "bouderie" de Kylian Mbappé. Le champion du monde, qui avait trouvé le chemin des filets à la 57e, n'a pas caché son agacement lors de son remplacement par Mauro Icardi à vingt minutes du terme. Il a même eu droit à une explication avec son entraîneur Thomas Tuchel, avant de regagner le banc de touche la mine fermée.

"Ce ne sont pas de bonnes images", a réagi Thomas Tuchel, "pas en colère" mais "triste" devant cette forme d'égoïsme. "On ne joue pas au tennis, on joue au foot, on doit avoir du respect pour tout le monde", a taclé le technicien allemand, qui a eu une vive explication avec Mbappé au moment de sa sortie. Pas de quoi gâcher, pour autant, la démonstration du PSG.