Les Gay Games, mondiaux de la diversité, débutent samedi à Paris

  • A
  • A
L’événement sportif et militant se tient à Paris pour la première fois (photo d'illustration).
L’événement sportif et militant se tient à Paris pour la première fois (photo d'illustration). © PAUL FAITH / AFP
Partagez sur :
L’événement militant, au cours duquel tous les participants reçoivent une médaille, a lieu en France pour la première fois. 

La 10e édition des Gay Games, mondiaux de la diversité qui se tiennent pour la première fois à Paris, débute samedi pour une semaine de compétitions sportives, d'événements culturels et de rendez-vous festifs.

Une course pour les victimes du sida. Créés en 1982 à San Francisco, les Gay Games sont un événement militant, visant à déconstruire les stéréotypes et lutter contre la haine envers les personnes LGBT+. C'est un rendez-vous sportif sans discrimination d'origine, d'orientation sexuelle ou de handicap. Six ans avant les Jeux Olympiques de Paris 2024, plus de 10.000 participants sont attendus, originaires de 90 pays du monde. Certains viennent de pays où l'homosexualité est illégale ou réprimée.

Après l'inauguration samedi à 9 heures du village sportif, situé sur le parvis de l'Hôtel de ville, une course y sera lancée à 10 heures : l'International Memorial Rainbow Run, course au nom des personnes victimes du sida et du cancer du sein, et des victimes de discriminations. "Pour se souvenir des personnes qui ont fait notre histoire", selon Manuel Picaud, coprésident de l'événement. La cérémonie d'ouverture se tiendra à 19 heures au stade Jean-Bouin, avec une parade des 10.000 sportifs et un spectacle sur le thème du coming-out et de l'égalité. La nuit se poursuivra au Grand Palais, transformé en discothèque géante.

Une médaille pour chacun des participants. Des compétitions sportives dans 36 disciplines se tiendront toute la semaine, dans les 67 sites localisés en Ile-de-France, et au Havre pour des épreuves de voile. Natation, athlétisme, sports collectifs... Chaque compétition sera disputée par groupes de niveau, mais, plus qu'ailleurs, l'important ici est de participer et tous les sportifs se verront remettre une médaille. "Nous voulons promouvoir le dépassement de soi plutôt que la victoire à tout prix", résume Pascale Reinteau, coprésidente de l'événement.

Tout au long de la semaine, le parvis de l'Hôtel de ville sera la vitrine des Gay Games, événement doté d'un budget de 4 millions d'euros. S'y dérouleront des animations citoyennes, sportives et culturelles, ouvertes à tous. L'édition 2018 s'achèvera par une cérémonie de clôture le 11 août sur le parvis de l'Hôtel de ville, avant une soirée aux Docks de Paris.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP