La France va-t-elle remporter l’Euro ? Nos experts (et nos lecteurs !) invitent à la prudence

, modifié à
  • A
  • A
Didier Deschamps a parié sur le retour de Karim Benzema pour emmener les Bleus sur le toit de l'Europe cette année. 0:49
Didier Deschamps a parié sur le retour de Karim Benzema pour emmener les Bleus sur le toit de l'Europe cette année. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Pour 52% des répondants au sondage d'Europe 1 publié sur Twitter, les Bleus vont remporter l'Euro 2020 de football dont la finale est prévue le 11 juillet prochain. "Quand vous êtes vice-champions d’Europe et champions du monde en titre, forcément vous faites partie des favoris", a commenté l'ancienne internationale française Aline Riera.
INTERVIEW

Après la Coupe du monde 2018, les Bleus soulèveront-ils le trophée de l’Euro 2020 ? Alors que les joueurs français Kingsley Coman et Corentin Tolisso avaient déclaré que la France avait "la meilleure équipe du monde" en amont de cette compétition, Europe 1 vous avait posé cette question. Et le résultat est particulièrement serré. Vendredi en fin de journée, vous étiez environ 52% à estimer que les hommes de Didier Deschamps allaient réussir le doublé. A l’inverse, 48% des répondants voyaient les tricolores échouer à décrocher le titre lors de cet Euro.

"Beaucoup d’outsiders"

"Quand vous êtes vice-champions d’Europe et champions du monde en titre, forcément vous faites partie des favoris", a commenté Aline Riera, ancienne internationale de l’équipe de France et nouvelle consultante foot d’Europe 1, vendredi dans l'émission Europe 1 football club. "Après, il y a d'autres très belles équipes aussi, comme l’Angleterre, la Belgique, l’Italie, le Portugal et les Allemands qui reviennent en force", a-t-elle toutefois nuancé. "Donc ça fait beaucoup d’outsiders."

Mais pour Aline Riera, une chose est sûre, "pour les Français, il faut avoir l’ambition d’aller au bout". L'étiquette de prétendant au titre, voire de favori, semble donc indiscutable pour les Bleus.

Pour l’ancien international français Alain Giresse, qui s’exprimait lui aussi sur Europe 1 vendredi, "c'est le cas", les Bleus font inévitablement office d'épouvantail de la compétition avec leur attaque cinq étoiles, constituée de Mbappé, Giroud, Griezmann et Benzema. "On ne peut pas l'empêcher, on est champions du monde", a également justifié le vainqueur de l'Euro 1984. Tout en se gardant bien de dire que l’Euro était gagné pour autant.

"Ils sont attendus par toutes les équipes"

"C'est assez rare d'avoir un groupe aussi relevé", a-t-il d’ailleurs observé, alors que les Bleus devront effectivement s’extraire dans un premier temps d’un groupe dans lequel se trouvent également le champion d’Europe en titre, le Portugal, et la solide équipe d’Allemagne.

Or, les Français ne démarrent pas toujours leurs compétitions en trombe. Au mondial 2018, les premiers matchs "avaient été effectivement très poussifs", se souvient Alain Giresse.

Invité de l'avant-match Turquie-Italie vendredi sur Europe 1, l'ancien joueur de l'AJ Auxerre et ancien international français Philippe Mexès a souligné un ultime risque pour les Bleus : "Ils sont attendus par toutes les équipes."

Europe 1
Par Jonathan Grelier