La Française des jeux annonce des partenariats avec l'OL, l'OM, l'AS Monaco et le FC Nantes

, modifié à
  • A
  • A
La FDJ a profité d'une Coupe du monde record pour les paris sportifs.
La FDJ a profité d'une Coupe du monde record pour les paris sportifs. © JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
Ces partenariats, qui consisteront notamment à financer des événements dans les stades autour des supporters, prendront la suite d'un précédent accord noué avec la Ligue de football professionnel.

La Française des Jeux (FDJ) a annoncé jeudi avoir conclu des partenariats avec quatre grands clubs de football de Ligue 1, l'OM, l'OL, l'AS Monaco et le FC Nantes, pour un montant non communiqué, qui devraient contribuer à stimuler son activité de paris sportifs.

Surfer sur l'effet Coupe du monde. La FDJ a rappelé dans son communiqué le record de mises effectuées pendant la Coupe du monde 2018 qui s'est terminée dimanche, en soulignant plus généralement l'importance des partenariats pour favoriser les paris sportifs. "La Coupe du Monde c'est important, mais les paris sportifs ce n'est pas que la Coupe du Monde : si on veut poursuivre sur cette lancée, il faut continuer à investir sur l'activité" des paris sportifs, a commenté Stéphane Pallez, la PDG de la Française des Jeux.

"Notre entreprise est présente partout en France, notre réseau est enraciné dans le territoire, et on veut parler à l'ensemble de nos parieurs et aux fans de foot", a-t-elle ajouté. "Lors de la Coupe du Monde 2018, la FDJ a réalisé 333 millions d'euros de mises de paris" sportifs, a précisé le groupe dans son communiqué, soulignant que les "nouveaux partenariats avec ces quatre grands clubs français seront effectifs au début de la saison 2018-2019", soit en août, et sont conclus pour quatre saisons.

Événements dans les stades. Ces partenariats, qui consisteront notamment à financer des événements dans les stades autour des supporters, prendront la suite d'un précédent accord noué avec la Ligue de football professionnel (LFP). Les paris sportifs sont l'un des piliers de la stratégie de développement de la Française des Jeux, qui détient le monopole en France sur les jeux de tirage et de grattage.