JO 2018 : le problème de costume de Gabriella Papadakis, son "pire cauchemar"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
La patineuse française est revenue sur son "pire cauchemar" : son problème de costume pendant l'épreuve de danse courte en couple avec Guillaume Cizeron, aux JO de Pyeongchang.
JO 2018

Gabriella Papadakis, dont la tenue s'est détachée dès le début de l'épreuve de danse courte avec Guillaume Cizeron lundi aux Jeux de Pyeongchang, a déclaré avoir vécu son "pire cauchemar".

"Mon pire cauchemar". "Ça m'a beaucoup déconcentrée, mon pire cauchemar est arrivé aux Jeux olympiques", a regretté la patineuse en conférence de presse, revenant sur son costume qui s'est détaché laissant apparaître un de ses seins. "C'est arrivé dans les premières secondes du programme, je me suis dit que je n'avais pas le choix, qu'il fallait continuer, c'est ce qu'on a fait", a-t-elle raconté. "On peut être fiers de nous parce qu'on a été capables de faire une super performance malgré ce qui est arrivé."

"Je l'ai senti tout de suite, et j'ai prié". Crédités de 81,93 points, Papadakis et Cizeron sont deuxièmes à l'issue du programme court derrière leurs rivaux n°1 pour l'or olympique et partenaires d'entraînement à Montréal, les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, qui ont signé un nouveau record du monde (83,67 points). Le duo français compte 1,74 point de retard avant la danse libre programmée mardi. "Je l'ai senti tout de suite, et j'ai prié. Qu'est-ce que je pouvais faire ?", a-t-elle ajouté, récoltant des applaudissements de la salle.

Des difficultés pendant les pas tournants. "C'était dans notre esprit pendant tout le programme, c'est sur le twizzle [série de pas tournants] que ça nous a le plus affectés, parce que quand vous tournez, c'est dur de garder votre robe alors qu'elle ne tient plus", a expliqué Cizeron en zone mixte.

Quelques points de perdus. "C'est frustrant de perdre quelques points juste à cause d'un problème de costume, ce n'est pas une chose à laquelle on se prépare à l'entraînement, mais je suis fier qu'on ait réussi à sortir le programme de cette manière avec cette difficulté", a-t-il continué.

La costumière du couple fait son mea culpa

"Je m'en veux tellement à moi-même !", la costumière de Gabrielle Papadakis et Guillaume Cizeron a livré son témoignage, et son mea culpa, à 20minutes dès lundi

"Ma plus grande, grande, grande angoisse". Elle l'a avoué sans détour, cet accident de costume est la "plus grande, grande, grande angoisse" de Sophie Thomas. Une angoisse déjà renforcée par un problème similaire lors de l'épreuve pas équipes. Une patineuse sud-coréenne avait eu l'attache de son boléro qui s'était décrochée en pleine prestation. Alors quand elle a vu le programme du couple qu'elle habille, la styliste a eu des sueurs froides. "J’étais absorbée par leur programme, je n'ai pas compris tout de suite. Je n'ai vu qu’à la moitié du programme que le haut de Gabriella était détaché", a-t-elle confié au journal.

"Je m'en veux déjà tellement moi-même !". La professionnelle a pourtant expliqué que tout était toujours "assuré". "Sur la robe (...) il y avait six pressions, un crochet, un zip". Mais cela n'a sans doute pas suffi. Dépitée, la costumière affirme avoir envoyé un message aux patineurs, à leur coach et même à leurs parents. "Je n'attends pas de réponse", assure-t-elle. "Je ne tiens pas à ce qu’ils me disent "non, on ne t’en veut pas". Je sais très bien qu'ils m'en veulent, et ils ont toutes les raisons de m’en vouloir. Je m’en veux déjà tellement moi-même !".