France Galop annonce la fin des courses à l'hippodrome de Maisons-Laffitte

, modifié à
  • A
  • A
L'hippodrome de Maisons-Laffitte n'accueillera plus les courses à partir de fin 2019.
L'hippodrome de Maisons-Laffitte n'accueillera plus les courses à partir de fin 2019. © JAMIE SQUIRE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
La société France Galop a annoncé mercredi arrêter fin 2019 les activités de courses à l'hippodrome de Maisons-Laffitte dans les Yvelines.

La société France Galop, organisatrice des courses nationales de plat et d'obstacles, a annoncé mercredi arrêter fin 2019 les activités de courses à l'hippodrome de Maisons-Laffitte dans les Yvelines, en raison de difficultés financières. Lors d'un comité social et économique, France Galop a présenté un projet de réorganisation de ses activités, dans le cadre d'un vaste projet de "transformation" initié en 2016. Dans son communiqué, la société indique qu'elle va "arrêter les activités courses sur l'hippodrome de Maisons-Laffitte à la fin de 2019".

Un déficit de 119 millions d'euros. "Depuis 2011, les courses doivent faire face à une profonde mutation du marché du pari. En l'espace de huit ans, les montants engagés sur les paris hippiques en France ont diminué de 1,9 milliard", souligne France Galop. Mettant en avant "la baisse des revenus issus des enjeux (qui représentent plus de 90% de ses ressources financières)", la société indique avoir "accumulé un déficit de 119 millions d'euros entre 2014 et 2017".

Maisons-Laffitte fait partie des six hippodromes gérés directement par France Galop, aux côtés de Longchamp, Auteil, Saint-Cloud, Chantilly et Deauville. Un total de 24 journées de courses sont prévues pour l'année 2018 sur l'hippodrome, qui se distingue par la ligne droite (2.000 mètres) la plus longue d'Europe.

Faire baisser les coûts de fonctionnement. Par ailleurs, dans le cadre de ce plan, à Maisons-Laffitte, le centre d'entraînement actuel sera redimensionné: "alors qu'il est aujourd'hui conçu pour que 1.500 chevaux puissent s'y entraîner simultanément, moins de 500 y résident aujourd'hui"."L'ajustement à son niveau réel d'activité permettra de faire baisser les coûts de fonctionnement de manière significative", indique France Galop.

France Galop a précisé que ses annonces faites mercredi "entraîneraient la suppression de 31 postes sur le site de Maisons-Laffitte" et serait mis en oeuvre "à travers un Plan de Sauvegarde de l'Emploi (PSE), à l'issue de la procédure d'information-consultation des instances représentatives du personnel".

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP