Coupe Davis : Goffin apporte le 1er point à la Belgique en surclassant Pouille

, modifié à
  • A
  • A
David Goffin a surclassé Lucas Pouille en trois sets, lors du premier simple de la finale de Coupe Davis.
David Goffin a surclassé Lucas Pouille en trois sets, lors du premier simple de la finale de Coupe Davis. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Lucas Pouille s'est incliné face au n°1 belge, David Goffin (7-5, 6-3, 6-1), vendredi, lors du premier simple de la finale. La Belgique mène 1 à 0. 

Lucas Pouille n'a rien pu faire. Le Nordiste, 18ème mondial, a été battu en trois sets secs par le leader de l'équipe de Belgique, David Goffin (n°7), vendredi, lors du premier simple de la finale de la Coupe Davis (7-5, 6-3, 6-1). Affûté et solide en diable, le Belge a, comme attendu, apporté le premier point à son pays et confirmé son excellente forme, une semaine après avoir atteint la finale du Masters à Londres.

Pouille, sans solution, n'a jamais trouvé la moindre faille dans le "mur" adverse, porté par des milliers de fans belges en transe dans les travées du stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq. Jo-Wilfried Tsonga doit désormais battre Steve Darcis, surnommé "monsieur Coupe  Davis" en Belgique, pour permettre à l'équipe de France d'égaliser avant le double de samedi.

Une résistance d'un set… Contrairement à la demi-finale face à la Serbie, en septembre dernier, où il était apparu tétanisé et incapable de battre le modeste serbe Dusan Lajovic dans ce même stade Pierre-Mauroy lors du premier match, Lucas Pouille a cette fois résisté une manche. Bousculé par un Goffin agressif et contreur exceptionnel, le Nordiste a déployé de gros efforts pour garder sa mise en jeu. Mais le n°7 mondial, en pleine confiance, a pris le service de son adversaire dès sa première balle de break pour empocher le premier set (5-7). Touché mentalement, le Français ne s'en est pas relevé.

… Puis deux sets d'une longue souffrance. Goffin, meilleur dans tous les compartiments du jeu, a maintenu la tête du Français sous l'eau d'un break dès le début de la deuxième manche. Pouille, aux efforts un peu désordonnés, n'a pu que constater les dégâts et s'incliner à nouveau (6-3). L'entreprise de démolition du Belge s'est accentuée ensuite : inexorablement, avec une efficacité clinique, le finaliste du dernier Masters a fini par mettre un terme au supplice du malheureux Pouille après un troisième set express (6-1).  

Avec un Goffin à ce niveau-là, capable d'être aligné samedi en double après ce premier simple expédié en moins de deux heures, la Belgique peut se prendre à rêver. Personne n'en doutait, mais ce match l'a confirmé : la France devra batailler pour remporter son dixième Saladier d'argent. 

>> Finale de Coupe Davis - France-Belgique : suivez en direct la journée de vendredi