Euro : les supporters français prêts à prendre la route pour le match des Bleus à Munich

  • A
  • A
Quelque 2.000 supporters français seront présents à Munich. 1:31
Quelque 2.000 supporters français seront présents à Munich. © GEORGES GOBET / AFP
Partagez sur :
Alors que les Bleus quitteront Clairefontaine lundi pour affronter l'Allemagne sur sa pelouse mardi à 21 heures, les supporters français s'apprêtent à effectuer les longues heures de bus vers Munich pour soutenir les hommes de Deschamps. Europe 1 s'est rendu à Dunkerque pour suivre les préparatifs d'un groupe de passionnés.
REPORTAGE

L'excitation grandit parmi les supporters de l'équipe de France, alors que les Bleus se préparent à entrer dans l'Euro de football. Dès lundi, les hommes de Didier Deschamps se rendront à Munich avant d'affronter l'Allemagne mardi à 21 heures pour leur premier match dans la compétition. Mbappé, Benzema, Griezmann et consorts seront encouragés sur place par quelque 2.000 supporteurs tricolores. Europe 1 s'est rendu à Dunkerque pour suivre les préparatifs des membres du club de supporters l'équipe de France de cette ville. "On part lundi soir pour arriver mardi midi à Munich. Donc on va se taper 15 heures de bus à l'aller et 15 heures de bus au retour", raconte Yannick, qui compte les heures avant le départ, au micro d'Europe 1.

"On va y passer encore deux ou trois heures l'après-midi"

Son billet numérique pour le match est précieusement enregistré dans son téléphone portable. Tous les supporteurs du groupe partiront aussi avec un test PCR négatif en poche. Mais une fois en Allemagne, ils devront faire sur place un deuxième test antigénique pour accéder au stade.

"Donc, en gros, on va devoir être testés en Allemagne le jour du match. Ça va être un peu compliqué parce qu'on va arriver aux alentours de 12-13 heures et ensuite on va devoir trouver un centre de tests pour avoir le test afin d'entrer dans le stade. Les 40 passagers du bus vont devoir se faire tester. Donc même si ça prend cinq minutes chacun, on va donc y passer encore deux ou trois heures l'après-midi, au lieu d'aller faire un petit tour en ville."

"On touche du bois"

Dans le groupe de supporters, Mehdi croise les doigts pour que tous les tests soient négatifs. "Il ne faut pas se rater parce qu'on n'a pas envie d'arriver là-bas et d'être en quarantaine après plus d'un an dans l'attente de l'Euro. On touche du bois pour que vraiment il ne se passe rien et qu'il n'y ait personne sur le carreau pour qu'on puisse voir tous les matchs", glisse-t-il. Et ces formalités sanitaires devront être répétées pour le prochain match des Bleus à Budapest. Mais pas de quoi décourager ces fidèles supporters pour autant.

"Avec l'Euro dans 11 villes, ce n'est déjà vraiment pas évident d'organiser quelque chose pour les supporteurs, surtout pour les phases finales. Mais nous sommes des passionnés donc nous sommes prêts à tout pour supporter l'équipe de France", affirme un membre du groupe.  Désormais, les supporters du groupe de Dunkerque espèrent bien accompagner leur équipe jusqu'à la finale, le 11 juillet à Londres.

Europe 1
Par Lionel Gougelot, édité par Jonathan Grelier