ENQUÊTE - Rachat du Tournoi des Six Nations : quelles conséquences sur la compétition ?

  • A
  • A
tournoi six nations 2:33
Les attaquants de l'équipe de France de rugby s'entraînent à Nice, dans le cadre de la préparation de l'équipe pour le prochain tournoi des Six Nations, le 28 janvier 2020. © YANN COATSALIOU / AFP
Partagez sur :
Dimanche, les Bleus ont largement dominé l'Italie dans le cadre du Tournoi des VI Nations. Créée en 1882, cette compétition pourrait bientôt connaître une évolution majeure... en étant en partie vendue à un fonds d'investissement basé au Luxembourg.
ENQUÊTE

C'est un changement qui pourrait bouleverser tout le rugby européen. Si le Tournoi des Six Nations est aujourd’hui géré par les six fédérations de rugby qui participent à la compétition, le fonds d'investissement CVC négocie pour acheter des parts du Tournoi. Une transaction qui s'élève à 340 millions d'euros.

Suite à cette opération, CVC pourrait gérer tout l'aspect commercial du Tournoi : les droits, la diffusion télé ou encore le marketing. Cette nouvelle gestion pourrait être à l'origine d'un bond économique, multiplier les bénéfices ou encore mondialiser la compétition. En contrepartie de ce rachat, la FFR recevrait 16 millions d'euros annuels pendant cinq ans. 

CVC en quête de plus de pouvoir 

Loin de se contenter du Tournoi des Six Nations, CVC voit plus loin. Ce fonds d'investissement est en train de faire main basse sur tout le rugby européen. Il a pris des parts dans le championnat anglais et négocie actuellement avec l'Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande et l'Italie. Grâce au rachat d'une partie des Six Nations, CVC pourrait devenir tout puissant et même influencer le calendrier, le format de compétitions et les équipes retenues.

Une opération financière qui ne convainc pas Florian Grill, membre du comité directeur de la FFR. "On joue aux apprentis sorciers. Il n'y a aucune concertation sur cette décision. On met en danger la santé des joueurs et la santé économique de nos clubs. On ne sait pas ce qui va advenir. Laporte ouvre la boite de Pandor", assure-t-il au micro d'Europe 1. 

Le Tournoi des Six Nations pourrait donc devenir le Tournoi des Huit ou Neuf Nations. Bernard Laporte assure en effet que certains pays seraient intéressés par cette nouvelle compétition, comme les Fidji, le Japon, voire même l'Afrique du Sud. 

Du côté de la Fédération internationale de rugby, l'inquiétude est déjà présente. Ce nouveau Tournoi viendrait redessiner la carte du rugby mondial, en concurrençant la Coupe du monde et en laissant certaines nations hors du coup. 

Europe 1
Par Simon Rubens