Tour de France : revivez la 11ème étape entre Albertville et La Rosière

, modifié à
  • A
  • A
Geraint Thomas sur le Tour 2018 (1280x640) Marco BERTORELLO / AFP
Geraint Thomas a remporté mercredi la deuxième étape alpestre du Tour 2018. © Marco BERTORELLO / AFP
Partagez sur :

L'équipe Sky a écrasé la deuxième étape alpestre, avec la victoire d'étape pour Geraint Thomas, qui revêt également le Maillot jaune. Christopher Froome a contrôlé derrière.

L'ESSENTIEL

On attendait la grande explication entre les leaders et on l'a eue. Elle a confirmé l'omnipotence de l'équipe Sky, vainqueur d'étape avec Geraint Thomas, qui s'empare également du maillot jaune de leader de l'épreuve. Christopher Froome a joué l'équipier de luxe à l'arrière, même si l'on a bien senti qu'il avait des fourmis dans les jambes. Tom Dumoulin (Sunweb) semble le seul à pouvoir contrarié l'équipe britannique sur ce Tour 2018.

Les trois infos à retenir :

  • Le Britannique Geraint Thomas s'est imposé au sommet, à La Rosière, s'emparant également du Maillot jaune
  • Tom Dumoulin et Christopher Froome, qui sont passés à l'attaque, ont été impressionnants
  • Romain Bardet a perdu plus d'une minute sur ses rivaux pour la victoire finale

Le point à l'arrivée : Geraint Thomas fait coup double ! Le Britannique, qui avait déjà scellé sa victoire sur le dernier Dauphiné sur une étape équivalente, a fait une démonstration de force dans les derniers kilomètres de La Rosière. Après être parti seul, il a repris Dumoulin, avant de dépasser Nieve à un peu plus de 300 m de la ligne. Dumoulin a pris la deuxième place, devant… Christopher Froome, qui a semblé très facile dans son rôle d'équipier de luxe. Bardet, Quintana et Nibali ont montré leurs limites. La Sky semble avoir assommé le Tour.

Le classement de l'étape :

1. Geraint Thomas (GBR/SKY) les 108,5 km en 3h29'36"
(moyenne : 31,1 km/h)
2. Tom Dumoulin (HOL/SUN) à 20"
3. Christopher Froome (GBR/SKY) 20"
4. Damiano Caruso (ITA/BMC) 22"
5. Mikel Nieve (ESP/MIT) 22"
6. Daniel Martin (IRL/EAU) 27"
7. Jesus Herrada (ESP/COF) 57"
8. Romain Bardet (FRA/ALM) 59"
9. Vincenzo Nibali (ITA/BAH) 59"
10. Nairo Quintana (COL/MOV) 59"

Le point à 1 km de l'arrivée : Froome à l'attaque ! Alors que son équipier, Geraint Thomas, est devant, Froome passe à l'attaque et lâche Dan Martin. 

Le point à 2 km de l'arrivée : Nieve toujours seul en tête, les Sky en force. Mikel Nieve n'a plus que 22 secondes d'avance sur Tom Dumoulin, qui a été rejoint par un impressionnant Geraint Thomas. Derrière, Froome a pris la roue de Dan Martin qui a tenté de partir en contre. Bardet, Quintana et Nibali sont à l'arrière et tentent de limiter la casse, mais l'écart approche déjà les 40 secondes avec Froome…

Le point à 5 km de l'arrivée : Geraint Thomas à l'attaque ! Contre toute attente, le Britannique Geraint Thomas, virtuel Maillot jaune, a placé une attaque terrible en tête du groupe des favoris. Après un temps d'attente, Romain Bardet décide de partir en contre, mais le leader de l'équipe AG2R La Mondiale est pris en chasse par Christopher Froome, désormais dans la position (confortable ici) de l'équipier.

Le point à 8 km de l'arrivée : Mikel Nieve seul en tête, Valverde repris. L'Espagnol Mikel Nieve s'est isolé en tête. Barguil n'a pas réussi à survivre au changement de rythme du coureur de l'équipe Mitchelton-Scott. Valverde a été repris par le groupe des favoris, alors que Dumoulin continue à mener grand train devant. 

Le point à 10 km de l'arrivée : trois hommes en tête, les écarts se resserrent… Valgren a lâché prise dans le groupe de tête. Ils ne sont plus que trois en tête : Barguil, Caruso et Nieve. Deux coureurs Cofidis, Jesus Herreda et Dani Navarro, sont partis en contre. Valverde et Dumoulin sont à 1'30" de la tête et le peloton des favoris à moins de deux minutes…

Le point à 15 km de l'arrivée : quatre coureurs en tête dans La Rosière, Valverde et Dumoulin ensemble. Moinard a logiquement craqué en tête, laissant son leader, Warren Barguil, face à l'Espagnol Mikel Nieve (Mitchelton-Scott), à l'Italien Damiano Caruso (BMC) et au Danois Michael Valgren (Astana). Derrière, Dumoulin et Valverde roulent désormais en duo, avec une quarantaine de secondes sur le groupe des favoris, emmené par les Sky.

Le point à 20 km de l'arrivée : Dumoulin fait la descente ! La chute de Frank a désorganisé l'échappée, désormais scindée en deux groupes. Derrière, le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) fait la descente à bloc pour essayer de piéger les autres favoris. Soler et Valverde perdent du temps et leur avance sur le groupe des favoris est désormais inférieure à la minute.

Le point à 25 km de l'arrivée : les coureurs dans la longue descente du Cormet de Roselend. Les treize hommes de tête sont dans la descente du Cormet de Roselend. Le Suisse Mathias Frank, équipier de Romain Bardet à AG2R La Mondiale, a chuté, passant par dessus une barrière. Il est parvenu à revenir sur la route, mais il a sans doute perdu toute chance dans cette étape. Le duo Valverde-Soler est à 2'09". Le groupe des favoris à 3'09".

Le point au sommet du Cormet de Roselend, à 38,5 km de l'arrivée : Barguil accumule les points, une minute d'avance pour Valverde. Après être passé en tête du col du Pré, Barguil passe également au sommet du Cormet de Roselend. L'échappée ne compte plus que deux minutes d'avance sur Valverde, toujours accompagné de son équipier Marc Soler. Le groupe des favoris est pointé à trois minutes de la tête.

Le point à 40 km de l'arrivée : les coureurs dans le Cormet de Roselend. L'échappée continue d'être menée par les Fortuneo-Samsic sur les pentes du Cormet de Roselend, dont on gravit aujourd'hui les derniers lacets, ce qui explique son classement en 2ème catégorie seulement. On sent que Barguil, accompagné par Gesbert et Moinard, a des ambitions pour cette étape… Des ambitions, Valverde n'en manque pas non plus. L'Espagnol, parti en contre-attaque (+2'31") a augmenté son avance à 1'32" sur le peloton des favoris, désormais mené par un coéquipier de Vincenzo Nibali, Franco Pellizotti. La grande bagarre entre les favoris a cette fois bel et bien commencé !

Le point au sommet du col du Pré, à 51 km de l'arrivée : Barguil en tête au sommet, Valverde à l'attaque ! Les trois Fortuneo-Samsic (Warren Barguil, Élie Gesbert et Amaël Moinard) ont mené le rythme dans le groupe d'échappée, le vainqueur sortant du Grand Prix de la montagne passant logiquement en tête. Alaphilippe a été lâché et pourrait perdre sa tunique blanche à pois rouges ce soir. À l'arrière, Alejandro Valverde, troisième du classement général, a placé une attaque tranchante sur les pentes du col du Pré et a rejoint son coéquipier et compatriote Marc Soler, parti en éclaireur. La légende du cyclisme espagnol, 38 ans, a réussi à prendre une minute de champ sur le peloton des favoris, emmené à nouveau par les Sky.

Le point à 55 km de l'arrivée : le Maillot jaune décroché, les Movistar en tête de peloton. Alors que l'échappée poursuit son ascension du col du Pré, la situation a évolué dans le peloton des favoris. Le Maillot jaune, le Belge Greg Van Avermaet, a été lâché dans les pentes du col du Pré, alors que les Sky ont dû céder la tête du peloton, désormais occupée par les Movistar du trio Quintana-Landa-Valverde, qui convoitent peut-être l'étape…

Le point à 60 km de l'arrivée : 30 coureurs en tête dans le col du Pré, le peloton à près de six minutes. Le trio Alaphilippe-Barguil-De Gendt a été repris par un volumineux groupe de poursuivants à l'abord du col du Pré, deuxième difficulté de la journée. Et ils sont désormais 30 en tête de la course dans ce col inédit sur le Tour. Le peloton, toujours emmené par l'intégralité de l'équipe Sky, roule à près de six minutes derrière.

Le point à 70 km de l'arrivée : Alaphilippe avec Barguil et De Gendt dans la descente. Alaphilippe, qui a ouvert la route dans la descente, a été rejoint par Barguil et De Gendt. Les trois hommes ont une trentaine de secondes d'avance sur un groupe d'une vingtaine de poursuivants. Le peloton des favoris, emmené par le Britannique Luke Rowe, équipier de Christopher Froome à la Sky, est passé en tête de la montée de Bisanne avec environ six minutes de retard sur Alaphilippe.

Le point au sommet de la montée de Bisanne, à 82,5 km de l'arrivée : Alaphilippe devant Barguil au sommet, RAS dans le peloton. Alaphilippe et Barguil se sont disputés les 20 points distribués au sommet de la montée de Bisanne, mais il n'y a pas eu de match. Le vainqueur de l'étape du Grand-Bornand, mardi, a facilement débordé son compatriote pour entamer en tête la descente vers Beaufort. Barguil a dû se contenter de la deuxième place au sommet, devant le Belge Thomas De Gendt (Lotto-Soudal). Derrière, le peloton navigue à plus de cinq minutes, et la bagarre n'a toujours pas commencé entre les favoris du Tour, tous "rangés" derrière la Sky.

Le point à 85 km de l'arrivée : regroupement en tête, une grosse vingtaine de coureurs devant. La course ne se décante pas devant. Les six hommes de tête ont vu revenir deux hommes, le Français Anthony Perez (Cofidis) et le Polonais Pawel Poljanski (Bora-Hansgrohe), puis une grande partie du groupe de poursuivants, ce qui fait qu'à cinq kilomètres du sommet de la montée de Bisanne, on se retrouve avec une grosse vingtaine de coureurs en tête. Mais la composition du groupe ne cesse d'évoluer dans cette montée très exigeante.

Le point à 90 km de l'arrivée : six hommes en tête dans la montée de Bisanne. Les échappés sont dans la première difficulté de la journée, la montée de Bisanne, classée hors catégorie et escaladée pour la deuxième fois seulement sur le Tour. L'échappée de cinq coureurs a perdu un élément, Peter Sagan, qui a pris les 20 points du sprint intermédiaire de Villard-sur-Doron avant de gentiment, et logiquement, baisser de pied dans les premiers lacets de Bisanne. Deux hommes sont rentrés de l'arrière, l'Américain Tejay Van Garderen (BMC) et l'inévitable Julian Alaphilippe, qui fait briller son maillot à pois.

Le point à 100 km de l'arrivée : cinq hommes devant. Cinq coureurs ont réussi à s'isoler en tête de la course. On retrouve le Slovaque Peter Sagan, porteur du Maillot à vert, les Français Warren Barguil (Fortuneo-Samsic) et Romain Sicard (Direct Énergie), l'Italien Damiano Caruso (BMC) et l'Espagnol Dani Navarro (Cofidis). Derrière, on retrouve un groupe de poursuivants comprenant pas moins de 29 coureurs, dont Alaphilippe. Le peloton est à peu plus d'une minute de la tête de course.

Le point à 105 km de l'arrivée : Le Maillot vert et le Maillot à pois devant. Sans surprise, ce début d'étape donne lieu à plusieurs accélérations en tête du peloton. Le Maillot vert, Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), intéressé par le sprint intermédiaire de Villard-sur-Doron, et le Maillot à pois, Julian Alaphilippe (Quick-Step), qui vise les points au sommet de la première difficulté de la journée, la montée de Bisanne, sont en tête d'un peloton très remuant. À noter que, chose rare, le directeur de la course, Christian Prudhomme, a légèrement retardé le départ réel en raison d'un incident mécanique pour le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb).

Le point au départ : Le peloton va s'élancer sous un chaud soleil à Albertville, où la température est de 30°C. Il fera évidemment plus frais à l'arrivée (19°C), à La Rosière, située à 1.855 m d'altitude.

Le point sur les classements : la dernière journée en jaune de Van Avermaet ? C'était inattendu et pourtant ! Le maillot jaune du Tour de France, le Belge Greg Van Avermaet (BMC), a profité de la première étape alpestre pour accroître son avance en tête du classement général, mardi. Mais la 11ème étape aujourd'hui, avec ses quatre difficultés répertoriées et son arrivée au sommet, devrait logiquement marquer son dernier jour en jaune. "L'expérience l'a montré, je sais que je suis capable d'aller au-delà des limites au lendemain d'une journée de repos, mais généralement je le paye le surlendemain", a confié le coureur belge mardi. "Trois ascensions dures, c'est trop pour moi. J'ai zéro chance d'être en jaune à La Rosière." Alors qui en jaune ce soir ? Le Britannique Geraint Thomas (Sky), deuxième du général à 2'22" de Van Avermaet, est le mieux placé au départ parmi les favoris, devant l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), troisième à 3'10".

Le classement général au départ de l'étape :

1. Greg Van Avermaet (BEL/BMC) 40h34'28"
2. Geraint Thomas (GBR/SKY) à 2'22"
3. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 3'10"
4. Jakob Fuglsang (DAN/AST) 3'12"
5. Bob Jungels (LUX/QST) 3'20"
6. Christopher Froome (GBR/SKY) 3'21"
7. Adam Yates (GBR/MIT) 3'21"
8. Mikel Landa (ESP/MOV) 3'21"
9. Vincenzo Nibali (ITA/BAH) 3'27"
10. Primoz Roglic (SLV/LNL) 3'36"
11. Tom Dumoulin (HOL/SUN) 3'42"
(…)
14. Romain Bardet (FRA/ALM) 4'11"
(…)
16. Nairo Quintana (COL/MOV) 4'29"

Le point sur le profil de l'étape : court et intense. Voilà comment on peut définir le parcours de cette 11ème étape, longue de 108,5 km seulement et qui devrait logiquement se courir en un peu plus de trois heures. Les coureurs alterneront entre montées et descentes tout au long du parcours, avec quatre difficultés répertoriées, l'autre versant du col des Saisies, la montée de Bisanne (hors catégorie), le col du Pré (hors catégorie et nouveau sur le Tour), le Cormet de Roselend (2ème catégorie) et enfin la montée finale vers La Rosière (1ère catégorie), première arrivée au sommet de ce Tour (17,6 km à 5,8%).

Parcours de la 11ème du Tour 2018

"La dernière ascension n'est pas propice à ce qu'il y ait de gros écarts entre les favoris. Un groupe est souvent avantagé au pied de l'ascension ou sur le haut", estime Romain Bardet, qui avait été dominé lors du Dauphiné, dans une étape quasi comparable, par un certain Geraint Thomas…