France-Islande : revivez la large victoire des Bleus

, modifié à
  • A
  • A
Olivier Giroud a marqué et est devenu le troisième meilleur buteur des Bleus.
Olivier Giroud a marqué et est devenu le troisième meilleur buteur des Bleus. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
L'équipe de France a largement battu l'Islande (4-0), lundi soir lors de la deuxième journée des qualifications à l'Euro 2020. Olivier Giroud a marqué et est devenu le troisième meilleur buteur de l'histoire des Bleus. 
L'ESSENTIEL

Une soirée parfaite. L'équipe de France a largement battu l'Islande (4-0) avec, cerise sur le gâteau, un but d'Olivier Giroud, lundi soir au Stade de France lors de la deuxième journée des qualifications pour l'Euro 2020. Avec 35 réalisations, l'attaquant de Chelsea devient le troisième meilleur buteur de l'histoire des Bleus, seulement devancé désormais par Thierry Henry et Michel Platini, rien que ça. Samuel Umtiti, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann ont également marqué dans une rencontre parfaitement contrôlée par les hommes de Didier Deschamps. Les champions du monde, avec deux victoires en deux matches, sont premiers de leur poule, à égalité de points avec la Turquie (6 pts chacun). 

FRANCE - ISLANDE : 4 - 0 
Buts : Umtiti (12e), Giroud (68e), Mbappé (78e), Griezmann (84e) 

Le point final : victoire nette et sans bavures de l'équipe de France face à l'Islande (4-0), avec Olivier Giroud qui entre dans l'histoire ! Les Bleus ont surclassé les Islandais grâce à trois buts en deuxième période. Giroud devient le troisième meilleur buteur de l'histoire des Bleus, derrière Thierry Henry et Michel Platini, avec 35 réalisations. Les champions du monde prennent la tête de leur groupe après cette belle victoire dans un Stade de France en fête. 

Le point à la 85e minute : les Bleus déroulent et ajoutent deux buts ! Mbappé, parfaitement lancé par Griezmann dans la profondeur, marque en taclant, du pied droit (78e, 3-0). Dans la foulée, Mbappé lui rend la pareille avec une sublime talonnade dans la course de "Grizzi", qui pique superbement son ballon, du gauche, au-dessus du gardien islandais (4-0, 84e). L'équipe de France régale en cette fin de match, les Islandais sont totalement dépassés. 

Le point à la 75e minute : Olivier Giroud double la mise et entre dans la légende ! L'attaquant des Bleus a inscrit le deuxième but français, en poussant au fond des filets, du genou, un centre de la droite de Pavard sur lequel le gardien islandais est trop court (68e). Il est même tout près du doublé mais il est logiquement signalé hors-jeu (73e). Peu importe, Olivier Giroud entre dans la légende avec ce 35ème but en sélection. Il dépasse David Trezeguet et devient le troisième meilleur buteur de l'histoire des Bleus, derrière Thierry Henry et Michel Platini. Rien que ça ! 

Le point à la 65e minute : Pavard est tout près de nous refaire le coup ! Le latéral droit des Bleus a décoché une nouvelle demi-volée de "bâtard", qui est passée à deux doigts du poteau gauche islandais (56e). Tout le Stade de France a frissonné et a cru à un but comme en huitièmes de finale du Mondial. C'était tout près ! 

Le point à la 55e minute : les Bleus ne trouvent pas d'espace. L'équipe de France a du mal à développer du jeu face à la défense islandaise. L'Islande s'est même créée sa première occasion du match, sur une frappe aux 20 mètres de Bjarnason bien boxée par Lloris sur sa droite (48e). Mbappé, encore lui, tente dans la foulée de lancer Giroud dans la profondeur, mais l'avant-centre est trop court (49e). L'attaquant de Chelsea a du mal ce soir. 

Le point à la 46e minute : c'est reparti entre la France et l'Islande. 

Le point à la mi-temps : les Bleus sont logiquement devant (1-0). Samuel Umtiti a ouvert le score de la tête, sur un centre de Kylian Mbappé, dès la 12e minute. Les Bleus auraient pu ajouter un deuxième but à plusieurs reprises. Juste avant la pause, la demi-volée de Pavard (oui on a tous pensé à l'Argentine) des 20 mètres est passée juste au-dessus (40e), puis la tête de Matuidi sur une longue transversale de Varane a manqué le cadre d'un mètre (43e). Les champions du monde n'ont pas été inquiétés par les Islandais, qui se contentent de défendre.  

Le point à la 40e minute : l'équipe de France ronronne un peu. Les Bleus ont plus de mal à contourner le bloc islandais, positionné très bas, depuis un quart d'heure et tentent surtout de profiter de la vitesse de Mbappé. La star parisienne est dans tous les bons coups : trouvé dans la surface, il accélère une nouvelle fois subitement mais son tir passe de peu à côté (34e). 

Le point à la 30e minute : le deuxième but n'est pas loin pour les Bleus. Le centre de Kurzawa est passé devant le but islandais et atterrit sur Pogba, qui transmet à Mbappé à l'entrée de la surface. L'attaquant du PSG accélère brutalement, dépose deux défenseurs et frappe du droit, mais ça flirte avec le poteau gauche (23e) ! Le deuxième but était tout proche. L'Islande joue un peu plus haut depuis une dizaine de minutes, mais ne parvient pas à se montrer dangereuse. 

Le point à la 20e minute : ouvre le score comme Samuel, Samuel Umtiti ! La première occasion a été la bonne pour l'équipe de France, qui n'a pas traîné pour prendre les devants, comme face à la Moldavie. Mbappé a délivré un centre enroulé de la gauche parfait sur Umtiti, dont la tête décroisée entre avec l'aide du poteau (12e). Giroud est tout près de doubler la mise dans la foulée, mais sa tête sur un centre de Pavard est magnifiquement sortie par Halldorsson, le gardien islandais (16e). Les Bleus dominent outrageusement ce début de rencontre. France 1 - 0 Islande 

Le point à 10e minute : les Bleus s'installent dans le camp islandais. Sans surprise, l'équipe de France a mis le pied sur le ballon d'entrée de match et a investi la moitié de terrain adverse. Griezmann, d'une sublime passe lobée alors qu'il était dos au but, a tenté de trouver Matuidi, un peu trop court pour contrôler dans la surface (9e). Pas encore de grosse occasion pour le moment. 

Le point au coup d'envoi : c'est parti entre la France et l'Islande ! 

Le point ambiance : une bâche géante déployée avant le match. Une bâche géante, avec le nom de 100 personnalités qui ont marqué l'histoire du Stade de France, a été déployée avant le match. Les hymnes ont retenti devant environ 60-65.000 spectateurs présents au Stade de France. 

Le point sur les compositions : pas de surprise chez les Bleus. Comme attendu, Didier Deschamps a renouvelé sa confiance au même onze vainqueur en Moldavie. Layvin Kurzawa est titulaire pour la deuxième fois de suite au poste d'arrière gauche, devant Blaise Matuidi. Samuel Umtiti, un temps incertain, est bien titulaire avec Raphaël Varane dans l'axe de la défense. 

Les compositions des équipes : 

France : Lloris (cap) - Pavard, Varane, Umtiti, Kurzawa - Kanté, Pogba - Mbappé, Griezmann, Matuidi - Giroud
Islande : Halldórsson - Saevarsson, Ingason, Arnason, R. Sigurdsson, Magnusson - Bjarnason, Gunnarsson (cap), Sigurjonnsonn - G. Sigurdsson, Gudmundsson

Le point "fashion" : un maillot spécial pour le centenaire de la FFF. Les Bleus vont porter ce soir un maillot spécial, au style vintage, pour fêter les 100 ans de la Fédération française. Une tunique collector, éditée par l'équipementier officiel des Bleus, qui a été tirée en 7.000 exemplaires. 

Le point "Vikings" : l’Islande de retour au Stade de France. Un peu moins de trois ans après sa folle épopée à l’Euro 2016, l’Islande est de retour au Stade de France, où les Bleus l’avait battue en quarts de finale (5-2). Les Islandais ont depuis disputé leur première Coupe du monde (élimination au premier tour) et sont devenus des valeurs sûres du continent. Les Bleus n’ont jamais perdu contre les "Vikings" (9 victoires et 4 nuls), mais ils avaient failli se faire surprendre en amical en octobre dernier, à Guingamp, avec un nul arraché dans les dernières minutes (2-2).

Le point sur le classement du groupe : la Turquie en tête. Les Turcs, vainqueurs de la Moldavie en fin d'après-midi (4-0), ont pris provisoirement la tête du groupe H avec deux victoires en deux matches. La France et l'Islande, qui ont gagné leur premier match, ont l'occasion de les rejoindre ce soir.