Coupe du monde féminine : pourquoi n'y aura-t-il pas de match au Stade de France ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Du 7 juin au 7 juillet, la France accueille la huitième édition de la coupe du monde féminine de football. Mais aucune rencontre ne se déroulera du côté du Stade de France.

La Coupe du monde féminine 2019 approche à grand pas. Vendredi 7 juin, l'équipe de France ouvrira le bal face à la Corée du Sud, pour le match d'ouverture... au Parc des Princes. Mais pourquoi n'y aura-t-il pas de match au Stade de France durant cette Coupe du Monde féminine ? Europe 1 vous explique.

Le Stade de France semble trop grand

Avec ses 80.000 places, on a pris l'habitude de voir un Stade de France plein à craquer pour accueillir les événements majeurs organisés en France, comme lors de l'Euro 2016. Pourtant, pas de Stade de France au programme de ce Mondial féminin. Lorsqu'en 2014, la France a candidaté pour l'organisation de cette Coupe du monde, elle a jugé que l'enceinte de Saint-Denis était trop grande pour accueillir des rencontres. Le stade le plus grand de France aurait sans doute eu du mal à faire le plein pour d'autres matchs que ceux de l'équipe de France, ou les demi-finales et la finale.

Des grands stades retenus

Malgré l'absence du Stade de France, ainsi que celle du stade Vélodrome, les deux enceintes les plus grandes du pays, les équipes féminines auront l'occasion de jouer devant de nombreux spectateurs. Le Parc des Princes, à Paris (47.000 places) accueillera sept rencontres, dont le match d'ouverture, tandis que le Parc OL de Lyon, 58.000 places, recevra les demi-finales et la finale. La Coupe du monde féminine se déroulera du 7 juin au 7 juillet, dans neuf villes françaises.

En plus de Paris et Lyon, Le Havre, Valenciennes, Reims, Grenoble, Nice, Montpellier et Rennes accueilleront des rencontres. Au moins une dizaine de matchs devrait se dérouler à guichets fermés.

Europe 1
Par Julien Froment et Idèr Nabili