Coupe de France : le PSG bat difficilement Lorient, le prodige Rayan Cherki porte Lyon

, modifié à
  • A
  • A
Rayan Cherki Lyon LOIC VENANCE / AFP
Le jeune Rayan Cherki, à droite, a été immense à Nantes. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Lyon a remporté un 16e de finale de Coupe de France totalement fou à Nantes (4-3), avec une prestation exceptionnelle du jeune Rayan Cherki, 16 ans. Le PSG a bataillé pour écarter Lorient (1-0), alors que l'OM s'est aussi qualifié. 

Retenez bien son nom : Rayan Cherki. A 16 ans à peine, le jeune attaquant a porté son équipe de l'Olympique lyonnais pour remporter un 16e de finale totalement fou à Nantes (4-3), samedi soir. Le prodige formé à l'OL a éclaboussé la rencontre de tout son talent, pour sa deuxième titularisation seulement, avec deux buts et deux passes décisives. Les Nantais, menés 4-1, ont failli revenir dans les dernières minutes, mais Cherki avait déjà fait l'essentiel du travail. Une prestation XXL qui pourrait bien inciter ses dirigeants, enclins à acheter un voire deux attaquants lors du mercato hivernal, à revoir leurs plans. 

De son côté, l'OM s'est fait peur mais a fini par venir à bout de Granville, club de National 2, vendredi soir (3-0). Le PSG, qui jouait dimanche soir à Lorient avec une équipe remaniée, a dû attendre la 80e minute pour l'emporter (1-0), grâce à une tête croisée de l'Espagnol Pablo Sarabia. 

Les clubs de Ligue 1 assurent, sauf Bordeaux 

Première surprise des 16èmes de finale : la qualification de Pau, pensionnaire de National, face à une équipe de Bordeaux (Ligue 1) toujours dans le doute, jeudi soir, après prolongations (3-2). Les autres équipes de l'élite n'ont en revanche pas trembler. Les joueurs de l'OM ont franchi une étape supplémentaire dans la compétition, vendredi, en se qualifiant aux dépens de Granville (N2).

Saint-Étienne, en pleine crise en championnat, a eu chaud sur la pelouse du Paris FC (Ligue 2) mais a réussi à renverser la situation pour l'emporter 3 à 2 dans les dernières minutes. Le RC Strasbourg a lui facilement battu Angoulême (National 2, quatrième division), sur le score sans appel de 5 à 1. Dimanche, Rennes, Angers et Montpellier ont battu des adversaires de niveau inférieur, alors que Dijon a pulvérisé Nîmes (5-0). 

Fin de l'aventure pour le "Petit poucet" réunionnais

Les Réunionnais de La Saint-Pierroise (R1), Petit Poucet de la compétition, se sont inclinés face à Epinal, samedi après-midi. En plein rêve depuis sa victoire contre Niort (L2) au tour suivant, le club a vécu une entame cauchemardesque dans les Vosges, avec l'expulsion de son attaquant et capitaine Jean-Michel Fontaine après seulement un quart d'heure. L'équipe évoluant en Régional 1, soit la sixième division française, a pourtant su faire le dos rond pendant tout le temps réglementaire, avant de céder en prolongations (1-0). 

Les 16e de finale se terminent lundi soir avec le déplacement de Monaco sur la pelouse de Saint-Pryvé-Saint-Hilaire, club de quatrième division. 

Tous les résultats des 16ème de finale de la Coupe de France 

Jeudi:

Pau (Nat) - Bordeaux (L1) : 3 - 2 après prolongations

Vendredi:

US Granvillaise (N2) - Marseille (L1) : 0 - 3

Samedi:

Prix les Mezières (N3) - Limonest (N3) 0 - 1
Epinal (N2) - JS Saint-Pierroise (R1) 1 - 0 a.p.
Nice (L1) - Red Star (N1) 2 - 1
Belfort (N2) - Nancy (L2) 3 - 1
Gonfreville (N3) - Lille (L1) 0 - 2
Paris FC (L2) - Saint-Etienne (L1) 2 - 3
Angoulême-Charentes (N2) - Strasbourg (L1) 1 - 5
Nantes (L1) - Lyon (L1) 3 - 4

Dimanche:

Athletico Marseille (N3) - Rennes (L1) 0 - 2
Dijon (L1) - Nîmes (L1) 5 - 0
Rouen (N2) - Angers (L1) 1 - 4
Montpellier (L1) - Caen (L2) 5 - 0
Lorient (L1) - Paris SG (L1) 0 - 1

Lundi:

À 20h55 :

St Pryve St Hilaire (N2) - Monaco (L1)