Cambriolages chez les joueurs du PSG : les circonstances se précisent, le club sécurise

  • A
  • A
Angel Di Maria 1:28
Le footballeur Angel Di Maria a été victime d'un cambriolage à son domicile dimanche. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Après les deux cambriolages survenus dimanche soir au domicile d'Angel Di Maria et chez le père de Marquinhos, le club a renforcé la sécurité autour du domicile des joueurs. Une mesure temporaire visant à rassurer l'ensemble de l'effectif, dont certains membres ont déjà été victimes de vols. 
DÉCRYPTAGE

Le PSG rassure ses joueurs. Après les deux cambriolages qui ont touché le domicile d'Angel Di Maria et celui de proches du capitaine Marquinhos, la direction du Paris Saint-Germain a répondu en postant un agent de sécurité devant la résidence de chaque joueur, aux frais du club. Les deux intrusions, dont les détails se précisent, ont eu lieu dimanche, pendant le match entre le club parisien et Nantes, perdu 2 buts à 1. Cette mesure de protection "momentanée, à court terme", assure-t-on au sein du club à Europe 1, vise à rassurer un effectif régulièrement ciblé par ce type de délits. 

Des cambriolages liés ?

Dimanche soir, l'hôtel particulier d'Angel Di Maria à Neuilly-sur-Seine a d'abord été cambriolé vers 21 heures. Le ou les cambrioleurs se sont introduits par effraction au niveau de la salle de musculation du joueur, qui se trouve au rez-de-chaussée. Ils ont ensuite pris un ascenseur afin d'arriver directement au deuxième étage. Ni la femme, ni les enfants du joueur, qui se trouvaient au premier étage, n'ont entendu ou vu les voleurs. Ils se sont rendus compte du vol après-coup. Plusieurs bijoux et montres, qui se trouvaient dans un coffre avec la clé dessus, ont été dérobées. Montant du préjudice estimé : 500.000 euros.

Moins d'une heure plus tard, dans les Yvelines, le domicile du père de Marquinhos est lui aussi visité. Deux hommes, visage caché et mains gantées, sonnent à la porte. Le père du joueur brésilien ouvre, il est bousculé et frappé aux côtes. Deux des sœurs du joueurs, âgées de 13 et 16 ans sont aussi présentes. Les voleurs ont fouillé la maison en emmenant les proches du joueur avec eux. Ils sont repartis avec environ 2.000 euros en liquide, des sacs et des vêtements de luxe, sans que les victimes ne soient blessées. L'enquête doit maintenant déterminer si les deux cambriolages sont liés.

Des joueurs sensibilisés à ce risque

Ce n'est pas la première fois que les joueurs du PSG sont visés. En début d'année, l'attaquant Mauro Icardi ou encore le gardien Sergio Rico avaient déjà été visités par des malfaiteurs. En 2019, ce sont Dani Alves, Eric Maxim Choupo-Moting, deux fois, ou encore le capitaine de l'époque Thiago Silva, qui avaient subi des cambriolages à leurs domicile. Des évènements pouvant être traumatisants, notamment pour les proches des joueurs. Dimanche soir, la famille d'Angel Di Maria était présente selon plusieurs sources, tandis que le père de Marquinhos aurait été violenté par les intrus.  

Les joueurs sont pourtant sensibilisés par le club ; un processus a été mis en place pour les alerter. Certains disposent d'ailleurs de leurs propres équipes de sécurité, selon les informations confirmées à Europe 1, à l'instar de Neymar, Kylian Mbappé ou encore d'Angel Di Maria, dont l'agent de sécurité était en poste le soir du cambriolage.

Si le club est à l'initiative de ce geste, important en termes d'image, il ne souhaite pas en revanche se substituer aux joueurs. "Ils gagnent suffisamment pour assurer leur propre sécurité", confie une source interne à Europe 1. L'heure est néanmoins à l'apaisement et à la volonté de rassurer un groupe secoué, sur et en dehors des terrains.

Europe 1
Par Julien Froment, Gwladys Laffitte, avec AFP, édité par Mathilde Durand