Pistorius : de la testostérone chez lui

  • A
  • A
Partagez sur :

La police a dit mercredi avoir découvert des seringues et de la testostérone, un produit dopant interdit aux sportifs, au domicile d'Oscar Pistorius, accusé d'avoir assassiné sa petite amie dans la nuit de la Saint-Valentin. "Nous avons trouvé deux boîtes de testostérone et des seringues" dans la chambre de Pistorius, a déclaré un enquêteur devant le tribunal de Pretoria où comparaît l'athlète.

>>> A LIRE : Pistorius : quand les stéroïdes rendent fou