Violences du 1er-Mai : 7 suspects présentés à un juge en vue d'une mise en examen, 12 jugés en comparution immédiate

  • A
  • A
Douze suspects vont être jugés vendredi en comparution immédiate.
Douze suspects vont être jugés vendredi en comparution immédiate. © THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :
102 personnes avaient été placées en garde à vue mardi à l'issue des violences. Environ la moitié à été remise en liberté sans faire l'objet de poursuites.

Sept personnes interpellées lors des violences survenues au cours de la manifestation du 1er-Mai vont être présentées vendredi à un juge d'instruction en vue d'une éventuelle mise en examen, a annoncé le parquet de Paris.

13 rappels à la loi. Ces suspects sont déférés dans le cadre d'une information judiciaire ouverte vendredi par le parquet pour "dégradations en réunion" et "participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations". Par ailleurs, douze suspects vont être jugés vendredi en comparution immédiate et deux autres ont été convoqués pour un procès à une date ultérieure, a précisé le parquet. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire.

Enfin, treize personnes devaient se voir notifier vendredi un rappel à la loi par un délégué du procureur.

La moitié des 102 gardés à vue ne sont pas poursuivis. Ces 34 personnes étaient les derniers suspects encore entre les mains de la justice jeudi soir, sur les 102 personnes placées en garde à vue mardi à l'issue des violences.

Environ la moitié de ces personnes arrêtées avait été remise en liberté mercredi sans faire l'objet de poursuites. Parmi les suspects présentés au parquet à l'issue de leur garde à vue, six devaient être jugés jeudi en comparution immédiate mais ont obtenu le renvoi de leur procès, pour la plupart au 30 mai.

Les autres ont fait l'objet d'un rappel à la loi ou ont été remis en liberté le temps d'une enquête complémentaire.