Viande avariée polonaise : "Il faut des sanctions bien plus dissuasives"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
L’eurodéputé socialiste Eric Andrieu plaide pour un renforcement des contrôles au niveau européen, après la révélation d’un scandale de viande avariée en Pologne.
INTERVIEW

Un nouveau scandale sanitaire d’ampleur européenne. Près de 2,7 tonnes de viande avariées, en provenance de Pologne, ont été vendues dans 14 pays de l’Union européenne, dont la France. Pour l’eurodéputé socialiste Eric Andrieu, spécialiste des questions alimentaires, l’UE doit adopter des "sanctions bien plus dissuasives qu’aujourd’hui".

"Il faut des sanctions bien plus dissuasives qu’aujourd’hui. Le système américain est beaucoup plus dur. Sans cela, on aura du mal à éviter des dérives", a estimé le député européen, interrogé vendredi soir sur Europe 1.

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Il faut plus de moyens". "Le système d’alerte européen a fonctionné, mais il n’est pas suffisant. Il faut que dans les État membres les services de contrôle soient beaucoup plus pertinents et efficients. Je fais partie de ceux qui pensent qu’il faut mettre en place des moyens de contrôle européens et un procureur européen dédié à la sécurité alimentaire", a poursuivi Eric Andrieu.

L’eurodéputé a également plaidé pour une augmentation des moyens alloués à la sécurité alimentaire. "Il faut à la fois être beaucoup plus sévère, et mettre en synergie les services de contrôle. Il faut plus de moyens, car chaque citoyen a le droit de savoir que ce qu’il ingère est de qualité ou non. La santé humaine vaut bien un effort particulier."