Val-d'Oise : la préfecture envisage de réexaminer le dossier d'un sans-papiers qui a sauvé des enfants

, modifié à
  • A
  • A
La préfecture envisage de réexaminer le dossier de régularisation d'Aymen.
La préfecture envisage de réexaminer le dossier de régularisation d'Aymen. © Capture d'écran Google Street View
Partagez sur :
En 2015, Aymen, un jeune Tunisien, sauve avec deux amis deux enfants pris dans un incendie. Malgré son acte de bravoure, une obligation de quitter le territoire lui avait été notifié.

Les images de Mamoudou Gassama escaladaient la façade d'un immeuble pour secourir un enfant ont fait le tour du monde. En 2015, Aymen et deux de ses amis font également preuve d'héroïsme en sauvant des enfants pris au piège dans l'incendie de leur appartement à Fosses, dans le Val d'Oise. Mais la scène n'est pas filmée. Le jeune homme sans-papiers, venu en 2013 de Tunisie, est par la suite décoré par le maire pour "acte de bravoure". Mais Aymen est sommé aujourd'hui de quitter le territoire. Une situation qui ulcère son avocate Philippine Parastatis. "Faut-il considérer que sauver un bébé en escaladant un immeuble est plus héroïque que braver les flammes pour sauver deux enfants ?", explique-t-elle, critiquant au passage une "hiérarchisation de la bravoure".

La préfecture prête à "réexaminer son dossier". Après la vague d'indignation sur les réseaux sociaux après la différence de traitement avec Mamoudou Gassama, reçut par Emmanuel Macron à l'Elysée et qui a rapidement obtenu des papiers, la préfecture du Val-d'Oise indique au Parisienqu'elle est "bien entendu" prête à "réexaminer son dossier et suspendre l'obligation de quitter le territoire", "s'il est bien confirmé que ce jeune homme a sauvé des enfants".