Un syndicat de police rejoint les "gilets jaunes" et appelle à la grève illimitée

, modifié à
  • A
  • A
Le prévis de grève ne concerne pas tous les membres de la police mais seulement le personnel de soutien technique et administratif. (Photo d'illustration)
Le prévis de grève ne concerne pas tous les membres de la police mais seulement le personnel de soutien technique et administratif. (Photo d'illustration) © GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :
Le syndicat Vigi-Ministère de l’Intérieur a lancé un préavis de grève illimitée à partir de samedi. 

Samedi, lors de l'acte 4 de leur mobilisation, les rangs des "gilets jaunes" pourraient avoir le renfort... de policiers. Un de leurs syndicats, Vigi-Ministère de l'Intérieur, a en effet lancé mercredi un appel à la grève illimité à partir de samedi afin de rejoindre le mouvement contestataire, rapporte jeudi Sud Ouest.

La crainte "d'avoir des morts". "Il est temps de s’organiser légalement et d’être solidaire avec eux (les "gilets jaunes", ndlr), pour l’avantage de tous", explique le syndicat dans un communiqué. Vigi-Ministère de l'Intérieur dénonce également l'envoi au casse-pipe de policiers samedi lors de la nouvelle journée de mobilisation des "gilets jaunes". "Notre hiérarchie va encore nous envoyer prendre les coups à sa place et à la place du gouvernement", dénonce le syndicat. "Nous savons que nous aurons des blessés et nous craignons d’avoir des morts parmi nous."

Personnel de soutien technique ou administratif. Ce prévis de grève ne concerne pas tous les membres de la police mais seulement le personnel de soutien technique et administratif. "Sans les adjoints techniques et ouvriers cuisiniers, les compagnies de CRS peuvent être immobilisées. Sans les adjoints administratifs, des services peuvent fermés. Sans les ouvriers d’état, l’entretien de bâtiments et de véhicules ne pourra plus être fait", précise le syndicat dans son communiqué.