Trois recettes de cuisine inspirées des grands auteurs de la littérature française

  • A
  • A
Marguerite Duras, soupe 4:43
Marguerite Duras et sa recette de soupe aux poireaux et pommes de terre. © AFP/STF et Pixabay/PGDouglas
Partagez sur :
Les tartelettes amandines d'Edmond de Rostand ou encore la soupe poireaux-pommes de terre de Marguerite Duras… Autant de plats qui vous ont fait saliver à la lecture de vos livres préférés. Au point de rêver secrètement de pouvoir les reproduire un jour ! C'est ce que proposent Laurent Mariotte et ses chroniqueurs dans l'émission "La Table des bons vivants", samedi.

Littérature et cuisine font bon ménage. Combien de fois un auteur a-t-il fait mention d'un plat qui mijotait dans une maison et le parfum que laissait ce dernier pour décrire l'ambiance d'une scène ? Au point, parfois, de nous donner l'envie de nous projeter dans l'univers du livre en question pour se glisser à la place des personnages. Grâce à Laurent Mariotte et ses chroniqueurs dans l'émission La Table des bons vivants, réunis samedi sur Europe 1, c'est enfin ce que vous allez pouvoir faire. 

Idée originale

"C'est grâce à la troupe de la Comédie-Française que l'on a eue l'idée de vous proposer un sujet littérature et cuisine", explique Laurent Mariotte. "En effet, elle produit sur sa chaîne YouTube, une série intitulée "Théâtre à la table" qui met en scène les grands écrivains autour des plaisirs de la gastronomie." Les comédiens sont grimés en Marcel Proust, George Sand ou encore Victor Hugo tout en interprétant le texte, en mangeant et en dissertant. De quoi pousser encore plus loin notre envie de passer à table avec les recettes de nos livres.

L'un des exemples probants de recette littéraire est l'extrait de Marguerite Duras sur la soupe aux poireaux-pommes de terre : "Rien, dans la cuisine française, ne rejoint la simplicité, la nécessité de la soupe aux poireaux. On croit savoir la faire, elle paraît si simple, et trop souvent on la néglige. Il faut qu’elle cuise entre quinze et vingt minutes et non pas deux heures - toutes les femmes françaises font trop cuire les légumes et les soupes." Envie d'essayer ? Voici toutes les étapes de la recette de la soupe aux poireaux ainsi que celles des tartelettes amandines d'Edmond de Rostand et du Poirat du Berry de Georges Sand.

Soupe poireaux-pommes de terre de Marguerite Duras 

Ingrédients pour 2 à 4 pers. : 

- 500 g de pommes de terre bintje
- 1 gros blanc de poireau 
- Un demi-oignon
- 20 g de beurre
- 5 cl de crème liquide
- 75 cl de bouillon de volaille
- Quelques croûtons de pain de mie grillé
- Sel, poivre.

Préparation :

  1. Coupes les pommes de terre en cubes.
  2. Emincez finement le poireau et l’oignon et faites-les revenir au beurre à feu moyen 2-3 min dans une casserole à couvert. 
  3. Ajoutez les pommes de terre, mélangez et versez le bouillon de volaille. Salez, poivrez et laissez cuire 20 minutes sur un feu moyen, à mi-couvert.
  4. Mixez ou moulinez la préparation, puis ajoutez la crème et mélangez à la cuillère. Répartissez la soupe dans des assiettes creuses. 

Astuce de Marguerite Duras :

"On la sert soit sans rien, soit avec du beurre frais ou de la crème fraîche. On peut aussi y ajouter des croûtons au moment de servir."

 

Le Poirat du Berry de Georges Sand

Extrait du livre, Les recettes qui font la France de Frederic Zégierman, aux éditions Flammarion.

Ingrédients pour 4 à 6 pers. :

Pour la pâte brisée :

- 300 g de farine
- 150 g de beurre
- Sel

Pour la garniture :

- 600 g de poires (louise-bonne, conférence, passe-crassane)
- 50 g de sucre en poudre
- 5 cl d’eau-de-vie (rhum, calvados, armagnac…)
- 1 œuf
- Poivre

Préparation : 

  1. Épluchez les poires, coupez-les en deux, éliminez le cœur et les pépins. Taillez les quartiers en deux, placez-les dans une terrine avec le sucre; l’eau-de-vie et donnez 1 tour de moulin à poivre.
  2. Laissez macérer.
  3. Préchauffez votre four à 220°C.
  4. Réalisez une pâte brisée que vous laisserez reposer avant de la diviser en deux pâtons légèrement inégaux, l’un plus gros que l’autre. Abaissez le plus gros en un cercle ou un rectangle de 3 à 4 mm d’épaisseur. Huilez la plaque du four et posez-y l’abaisse de pâte. Versez les dés de poire macérés au milieu puis abaissez la seconde portion de pâte afin de la poser en couvercle au-dessus de la première, en soudant les bords avec les doigts mouillés. Badigeonnez le dessus à l'œuf battu.
  5. Ménagez une cheminée au centre à l’aide d’une douille et enfoncez-y un bristol enroulé sur lui-même. Enfournez 40 minutes.

 

Les tartelettes amandines d'Edmond de Rostand dans Cyrano de Bergerac, Acte II.

"Comment on fait les tartelettes amandines.

Battez, pour qu’ils soient mousseux,

Quelques œufs ;

Incorporez à leur mousse

Un jus de cédrat choisi ;

Versez-y

Un bon lait d’amande douce ;

Mettez de la pâte à flan

Dans le flanc

De moules à tartelette ;

D’un doigt preste, abricotez

Les côtés ;

Versez goutte à gouttelette

Votre mousse en ces puits, puis

Que ces puits

Passent au four, et, blondines,

Sortant en gais troupelets,

Ce sont les

Tartelettes amandines !"

Europe 1
Par Coraline Brouez