Trois ans après l'attentat, 61% des Français sont "toujours Charlie"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Alors que la France s'apprête à commémorer ce week-end les trois ans de l'attentat contre "Charlie Hebdo", que reste-t-il de "l'esprit du 11 janvier" dans la tête et le cœur des Français ?

Selon un sondage Ifop pour "Toujours Charlie !", en partenariat avec Europe 1, et réalisé auprès d'un échantillon de 1.010 personnes, 61% des Français se sentent encore "Charlie", trois ans après les attentats de janvier 2015. Pour rappel, en janvier 2016, quand cette même question avait été posée par l'institut de sondage, 71% des Français s'étaient dits "Charlie", soit dix points de plus qu'en janvier 2018.

"Charlie" pour la liberté d'expression. Sur ces 61% déclarant se sentir "Charlie" aujourd'hui, presque la moitié (46%) l'explique par le fait que la liberté d'expression est un droit absolu. 22% d'entre eux insistent au contraire sur les conséquences émotionnelles de l'attentat du 7 janvier. À l'inverse, 39% de ceux qui ne se considèrent plus comme "Charlie" avouent ne pas ou plus être marqués par le drame. Une part quasi-égale (38%) estime qu'à travers ses caricatures, le journal satirique va trop loin.

Les jeunes moins "Charlie". Dans le détail, ce sont les 25-34 ans qui adhèrent le moins à l'esprit du 11 janvier. Moins de la moitié (49%) se sentent encore "Charlie", contre 69% des 50 à 64 ans. En termes de proximité politique, ce sont les sympathisants d'Europe Écologie-Les Verts (83%), du Parti socialiste (73%) et de La France insoumise (71%) qui se sentent toujours aussi en phase avec les valeurs scandées après la tuerie de Charlie Hebdo. Les électeurs du Front national, eux, ne sont que 53% à y adhérer.