Tempête Miguel : trois marins de la SNSM morts après un chavirage au large des Sables-d'Olonne

, modifié à
  • A
  • A
tempête miguel 1280
La tempête Miguel touche plusieurs départements français ce vendredi. © Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
Partagez sur :
Une embarcation des sauveteurs en mer a chaviré vendredi au large des Sables-d'Olonne, alors qu'ils tentaient de venir en aide à un bateau de pêche. Quatre survivants ont regagné la côte à la nage.
L'ESSENTIEL

Trois sauveteurs de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) ont péri en mer vendredi après le chavirage de leur vedette au large des Sables-d'Olonnes, a annoncé vendredi la préfecture de Vendée, un des départements touché par la tempête Miguel

Les informations à retenir :

  • Trois marins sauveteurs sont morts au large des Sables-d'Olonne en portant secours à un chalutier
  • Un marin-pêcheur est toujours porté disparu
  • François de Rugy, le ministre de la Transition écologique, devait se rendre sur place dans la soirée

Trois sauveteurs tués dans le chavirage d'une vedette

"En fin de matinée, une vedette de la SNSM a chaviré à 800 mètres des côtes au large des Sables-d'Olonne avec sept marins à bord", a expliqué la préfecture dans un communiqué. Elle a fait naufrage alors qu'elle était sortie porter assistance à un bateau de pêche en difficulté. Le bilan est de "trois morts, sauveteurs de la SNSM", selon la préfecture. Sept hommes se trouvaient à bord de la vedette qui a chaviré, à 800 mètres de la côte. Les quatre survivants ont regagné la côte à la nage, selon la même source. Selon la préfecture, huit personnes "présentes sur le rivage ont spontanément tenté de porter secours" aux sauveteurs.

"Le canot de la SNSM a été engagé par le Cross (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage, ndlr) Etel" pour essayer d'aider le bateau de pêche en difficulté à rentrer au port, a-t-elle précisé, expliquant que les victimes étaient restées "coincées à l'intérieur du canot".  Un sauveteur de la SNSM a affirmé qu'il s'agissait d'un canot "tous temps", des bateaux "auto-redressables". D'après la SNSM, le Jack Morisseau était le "bateau de réserve" de la station.

Construit en 1986, il a été remplacé en 2016 par un autre navire, qui était en arrêt technique vendredi. "Insubmersible", le Jack Morisseau était toutefois "apte à partir en sauvetage", a assuré une porte-parole de la SNSM.

Un pêcheur porté disparu

La vedette était sortie porter secours au Carrera, dont le propriétaire est porté disparu. Selon plusieurs sources, ce marin-pêcheur n'était pas le seul à bord. "Pour le moment on n'arrive pas à retrouver le chalutier, on pense donc qu'il a chaviré. On a retrouvé des débris et un canot de sauvetage vide", a indiqué la préfecture maritime. 

Près de 70 pompiers ont été mobilisés sur l'opération. Le centre opérationnel départemental a été activé, ainsi que le "Plan NOVI nombreuses victimes" et le Plan blanc, a précisé la préfecture, indiquant que les autorités préfectorales étaient sur place. Vendredi, plusieurs hélicoptères ont survolé une mer agitée pour tenter de repérer la victime

François de Rugy attendu sur place 

Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, devait s'exprimer sur place dans la soirée. "Animés par l'esprit de solidarité des gens de mer, trois sauveteurs de la SNSM ont perdu la vie ce matin alors qu'ils tentaient de sauver des marins en détresse. Je pense à leurs familles, à leurs équipiers, camarades de la SNSM, et à l'ensemble de la communauté maritime", a réagi sur Twitter le président Emmanuel Macron.

Plusieurs membres du gouvernement ont également fait part de leur tristesse et apporté leur soutien à la SNSM, comme le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. "Mes pensées accompagnent les sauveteurs en mer des Sables-d'Olonne endeuillés alors que leurs camarades portaient secours à un navire en difficulté", a-t-il écrit sur Twitter. Dans l'après-midi, la ministre des Transports Elisabeth Borne a rendu hommage à l'Assemblée aux trois sauveteurs. "Je voudrais partager avec vous une nouvelle qui nous bouleverse tous", a-t-elle déclaré en annonçant aux députés le décès des trois sauveteurs à l'ouverture de la séance.