Sylvie Vartan : "Je ne peux pas imaginer que Johnny ait pu renier son propre sang"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La mère de David Hallyday était l'invitée d'Europe 1, lundi. Elle manifeste son incompréhension face au dernier testament de Johnny Hallyday.
INTERVIEW

Après plusieurs jours de silence, Sylvie Vartan a décidé de prendre la parole au sujet de l’héritage de son ex-époux Johnny Hallyday. Et d'emblée, elle l'assure au micro d'Europe 1, elle "n'en revient pas" de cette bataille familiale.

"Je suis hallucinée". "J'ai été rattrapée par l'actualité brûlante. Tous les jours, on nous sort une nouveauté, un témoignage, un testament. Je suis hallucinée de voir cette hémorragie médiatique, c'est fou. Ça me dérange beaucoup. Je m'étais cantonnée à faire un communiqué et je me trouve mêlée à une histoire qui ne me regarde pas", dit-elle, avant d'ajouter : "Enfin, émotionnellement, elle me regarde."

"Ça ne ressemble pas à l'homme que j'ai connu." Johnny Hallyday a écrit dans son dernier testament connu, en date de juillet 2014, qu'il avait assez donné de son vivant à ses enfants David et Laura. "Je n'imagine pas que le fils qu'on a eu ensemble puisse être renié au même titre que ses sœurs. Ça ne ressemble pas à l'homme que j'ai connu. Ça m'est très étrange. Je ne sais pas combien il y a eu de testaments et puis tout d'un coup, il y a en a un autre qui ressort. Ça ne montre pas quelqu'un de serein. C'est très dérangeant."

Entendu sur europe1 :
Je suis obligée de dire ma vérité  et de rétablir aussi l'image de Johnny, parce que quelque part on le salit

"Débat sordide". Sur le fond, elle se dit "perplexe" : "Je ne peux pas imaginer que Johnny ait pu renier son propre sang et sa propre histoire. Je ne peux pas le comprendre. Je ne comprendrai jamais. J'ai vécu avec lui, je le connais très bien. Puisque je suis forcée de m'inviter dans ce débat sordide, je suis obligée de dire ma vérité et de rétablir aussi l'image de Johnny, parce que quelque part on le salit."

"J'ai tous les papiers". Au cœur de la bataille figure notamment une maison que la chanteuse avait achetée avec le rockeur. Une maison qu'elle dit posséder depuis son divorce. "J'ai tous les papiers, toutes les preuves. Je ne veux pas étaler ça, de mon côté, je n'emploie pas les mêmes armes", glisse-t-elle, assez outrée. "Je suis sereine de ce côté-là, je les communiquerai en temps et en heure". Et elle l'affirme, la soi-disant révélation qui voudrait que Johnny ait fait don de sa part de la maison à David est fausse, du moins rien n'est inscrit "en ces termes-là." Et d'ajouter : "On dit aussi qu'il a donné à Laura, mais attendez, quand on fait un cadeau à son enfant, est-ce que sur la carte d'anniversaire, on dit 'ma chérie ou mon chéri, je te fais cadeau d'un studio qui va être défalqué de mon testament' ?"

Entendu sur europe1 :
La grand-mère a l'air très sympathique, je ne sais pas quel est son passé artistique. Mais c'est comme si moi, j'allais diriger les Galeries Lafayette !

"Mon fils est comme moi". Évoquant ensuite les sentiments de son fils, elle explique : "Mon fils est comme moi". Mère et fils sont actuellement en tournée, séparément. "Il se trouve qu'au lieu de parler de musique, on parle de ce problème. Tout le monde veut entendre ce que j'ai à dire mais je ne fais aucune révélation intempestive". David Hallyday, comme sa mère, ont considéré dans la presse que ce n'était pas à Laeticia Hallyday ou à sa grand-mère de gérer le patrimoine musical de la star. "La grand-mère a l'air très sympathique, je ne sais pas quel est son passé artistique. Mais c'est comme si moi, j'allais diriger les Galeries Lafayette ! C'est quand même insensé !"

La chanteuse conclue son intervention sur sa tournée, qui contiendra, malgré la polémique, des chansons de Johnny : " J'ai toujours agi par instinct. Mon cœur me dit que Johnny, c'est mon premier amour et je ne peux pas imaginer ne pas le faire. Donc, oui je vais chanter, j'espère que j'arriverai au bout." Ce sera le 16 mars au Grand Rex.

 

Retrouvez l'intégralité de la vidéo : 

Europe 1
Par A.D