Soupçons de violences au tribunal de Paris : un policier et un détenu seront jugés en correctionnelle

  • A
  • A
C'est la deuxième fois en quelques semaines qu'est révélée une affaire de violences policières présumées au nouveau tribunal de Paris, ouvert en avril.
C'est la deuxième fois en quelques semaines qu'est révélée une affaire de violences policières présumées au nouveau tribunal de Paris, ouvert en avril. © AFP
Partagez sur :
La conférence du barreau de Paris avait dénoncé lundi sur Twitter des "actes de violences policières inadmissibles" en publiant une photo du jeune homme.

Un policier travaillant au tribunal de Paris et un détenu, qui s'accusent mutuellement de violences dans la nouvelle enceinte du palais de justice, seront jugés en correctionnelle, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Paris. Ces faits de violences présumées sont intervenus lundi en marge du procès en comparution immédiate de ce prévenu, qui se trouvait alors sous escorte du fonctionnaire de police.

Deux enquêtes ouvertes. Les deux protagonistes avaient porté plainte et deux enquêtes ont été ouvertes : la première, sur les accusations du prévenu, a été confiée à l'inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices" et la seconde, sur les violences dénoncées par le policier, au commissariat du XVIIe arrondissement de Paris.

Le fonctionnaire de police sera jugé dans quelques mois pour "violence par personne dépositaire de l'autorité publique ayant entraîné une incapacité inférieure à huit jours". Il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer au sein du dépôt du tribunal. L'autre protagoniste comparaîtra à la même audience pour "violence sans incapacité sur personne dépositaire de l'autorité publique".