moto 1:37
  • Copié
Louise Sallé
Après une phase d'homologation de six mois, le premier radar sonore va être installé mardi 4 janvier dans les Yvelines. Une première mondiale. Le but est de verbaliser les conducteurs dont les véhicules trop bruyants. Les conducteurs épinglés devront s'acquitter d'une amende de 135 euros. 

Les nouveaux radars sonores débarquent en France. Le premier du genre sera installé mardi 4 janvier dans le parc de la Haute Vallée de Chevreuse, dans les Yvelines. Une première mondiale, pour lutter contre la pollution sonore. L'appareil, très discret, est une petite perche accrochée sur un poteau en bord de route. Des micros sont placés au bout de la perche et enregistrent le bruit dégagé par les véhicules qui passent en-dessous. Une caméra photographie les plaques d'immatriculation pour les associer à chaque enregistrement sonore.

Pour l'instant, le radar sonore est encore en phase d'expérimentation et il faudra sans doute attendre l'été pour constater les premières verbalisations. Des radars vont être installés dans les prochains jours dans une dizaine de villes en France, surtout sur des routes départementales.

Une amende de 135 euros

Les verbalisation commenceront lorsqu'aura été fixé le seuil de décibel maximal à partir duquel les conducteurs seront en tort. Ce seuil vise à repérer les moteurs qui sont débridés ou trafiqués illégalement. La sanction est déjà connue : les futurs contrevenants devront s'acquitter d'une amende de 135 euros.