Rixe devant un collège des Yvelines : l'agresseuse déclarée pénalement irresponsable

  • A
  • A
Un autre collégien a été placé en garde à vue dans la même affaire.
Un autre collégien a été placé en garde à vue dans la même affaire. © PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :
L'adolescente de 13 ans, qui a reconnu avoir blessé au couteau un collégien à Limay mardi, a été déclarée irresponsable sur le plan pénal, du fait de troubles psychiatriques. 

La jeune fille qui a blessé au couteau mardi un autre adolescent devant un collège à Limay, dans les Yvelines, a été déclarée pénalement irresponsable en raison de troubles psychiatriques, a rapporté mercredi la police. Une expertise psychiatrique a montré que ces troubles avaient aboli son discernement et qu'elle n'était pas maîtresse de ses actes au moment des faits. Elle est donc "irresponsable sur le plan pénal", a indiqué la même source. Elle a vu sa garde à vue levée et sera placée en hôpital psychiatrique à la demande de sa mère.

Un couteau toujours sur elle par peur d'être agressée. L'adolescente de 13 ans avait été placée en garde à vue mardi matin, après son interpellation dans le collège Galilée de Limay, où elle est scolarisée et où a été retrouvé le couteau. Entendue, la jeune fille, qui a fait l'objet d'un suivi psychiatrique par le passé, a reconnu son geste mais les enquêteurs de la Sûreté urbaine de Mantes-la-Jolie ont constaté qu'elle ne semblait pas jouir de toutes ses facultés mentales. Elle a indiqué avoir toujours un couteau de cuisine sur elle pour se défendre, craignant en permanence d'être agressée. Et qu'elle avait frappé le collégien avec pour défendre un "ami de son frère" avec lequel celui-ci était en train de se battre.

Un autre collégien en garde à vue. La victime, 15 ans, blessée au dos, a été opérée lundi à l'hôpital Necker à Paris, et n'a pu être entendue par les enquêteurs. Ses jours ne sont pas en danger, selon la police. Un autre des collégiens avec lequel la victime s'est battue, d'abord dans un bus puis devant le collège Albert-Thierry de Limay où elle était scolarisée, s'est rendu mercredi vers midi à la police et a été placé en garde à vue pour "violences volontaires". Mis hors de cause, un troisième adolescent de 14 ans, interpellé lundi, a été relâché. L'origine de l'altercation semblait s'inscrire dans des rivalités anciennes entre quartiers. La famille d'un autre collégien, que la jeune fille a également tenté de frapper avec son couteau pendant la rixe, a par ailleurs porté plainte mardi pour "tentative d'homicide", a indiqué la police.