Réveillon du Nouvel an : Comment choisir son champagne ?

  • A
  • A
© ASTRID STAWIARZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Le 31 décembre, vers minuit, vous serez nombreux à "faire péter" le champagne… mais lequel ? On vous aide à choisir.

La période des Fêtes de fin d'année est souvent propice à la consommation de champagne, notamment le Réveillon du 31 ! Alors, comment faire pour éviter les mauvais champagnes ou les bouteilles trop chères ? Voici quelques éléments de réponse.

Moins de 15 euros, attention… Premier critère, le prix. En grande surface ou chez votre caviste, mieux vaut éviter les champagnes à moins de 15 euros, il n'y aura pas de miracle de Noël ! En revanche, entre 18 et 25 euros, vous pouvez trouver votre bonheur selon Thierry Desseauve, du guide "Bettane et Desseauve", même si, pour lui, l'idéal c'est de trouver le bon petit producteur : "si vous avez la capacité d’acheter en direct, il faut cibler l’origine du producteur parce que la Champagne est une grande région. Que ce soit dans la Marne ou dans l’Aude, il y a de très bons vins, et accessibles".

Autre conseil, au moment de l'achat, bien regarder les deux lettres inscrites en tout petit sur l'étiquette et qui indique l'origine du producteur : "ce qu’il faut éviter, ce sont les deux signes MA, qui veulent dire ‘marque auxiliaire’. Ce sera forcément un second choix, voire un troisième ou un quatrième d’une marque champenoise. L’autre à éviter, c’est RC, Récoltant coopérateur. C’est un récoltant qui a amené des raisons à sa cave coopérative  et qui n’est pas forcément dans son village".

La mention à privilégier, ce sera RM, "Récoltant-Manipulant", pour des bouteilles élaborées et vendues par de petits vignerons et issues de leur propre cuvée.

Europe 1
Par Aurélien Fleurot, édité par B.B