Redoine Faïd, mis en examen pour son évasion, retourne en prison

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Redoine Faïd, arrêté dans la nuit de mardi à mercredi après trois mois de cavale, a été mis en examen et placé en détention provisoire. 

Le braqueur Redoine Faïd, interpellé mercredi avant l'aube dans l'Oise trois mois après son évasion spectaculaire de la prison de Réau, a été mis en examen et de nouveau incarcéré.

Visé par un mandat d'arrêt, il a été présenté dans la journée à trois juges d'instruction qui l'ont mis en examen notamment pour "évasion en bande organisée", "enlèvement et séquestration en bande organisée", "association de malfaiteurs en vue de la commission de crimes" et "transport d'armes ou d'engin explosif", a détaillé la source judiciaire. Arrêtés aussi mercredi, son frère Rachid et ses deux neveux ont également été mis en examen. Le premier a été placé en détention provisoire mais la situation des deux autres n'étaient pas connue à cette heure.

Le "roi de l'évasion". Le 1er juillet, en quelques minutes, Redoine Faïd s'était évadé du centre pénitentiaire de Réau, près de Melun, aidé par un commando armé qui avait auparavant pris en otage un pilote d'hélicoptère. Le dernier véhicule connu à bord duquel le fuyard pourrait avoir pris place avait été retrouvé dans le nord de la région parisienne. Le 10 juillet, les enquêteurs avaient mis la main au nord de Paris sur un sac contenant notamment des armes, des cagoules et une disqueuse qu'ils soupçonnent d'avoir appartenu au commando.

Puis le 24 juillet, Redoine Faïd avait échappé de peu aux forces de l'ordre, dans le Val-d'Oise, après une course-poursuite. Le 5 septembre, des perquisitions avaient été menées, notamment dans l'Oise. Faïd s'était déjà évadé le 13 avril 2013 de la prison de Lille-Sequedin, en prenant quatre surveillants en otages. Il avait été repris six semaines plus tard en région parisienne.