Une quinzaine de bateaux bloquent le port de Calais pour protester contre la pêche électrique

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Six ferrys étaient bloqués jeudi matin à Calais et à Douvre en Angleterre. 

Une quinzaine de bateaux de pêche bloquaient jeudi matin le port de Calais pour protester contre la pêche électrique. Le trafic des ferry était très perturbé. 

De Dunkerque et de Boulogne. Quatre fileyeurs calaisiens se sont positionnés devant les jetées du port, rejoints par une demi-douzaine de navires venus de Boulogne-sur-Mer et six autres venus de Dunkerque en début de matinée.

Six ferrys bloqués. Le trafic des ferrys était interrompu et une vedette de la gendarmerie nautique était en surveillance. Deux car-ferrys de P&O étaient en attente à Douvres en Grande-Bretagne et deux autres à Calais, a indiqué une porte-parole de la compagnie. Deux ferrys DFDS étaient aussi en attente à Douvres et un était bloqué à Calais, a informé la compagnie. P&O a orienté ses clients vers le tunnel sous la Manche et DFDS vers Dunkerque-Loon Plage.

Vers 10h30, les pêcheurs ont cependant accepté de laisser passer un navire par heure vers l'Angleterre, jusqu'à 13h30, a indiqué une source portuaire. Un premier ferry de DFDS s'apprêtait à appareiller vers 11h.

Une dérogation aussi pour la Belgique ? Les pêcheurs du littoral entendent protester contre la pêche électrique, pratiquée par des navires néerlandais en mer du Nord. Dès 5h30, une dizaines de pêcheurs bloquaient l'accès routier au port de Boulogne-sur-Mer. A l'heure actuelle, au sud de la mer du Nord, 84 navires néerlandais pratiquent la pêche électrique, et la Belgique a demandé une dérogation pour trois navires, ce qui représente moins de 0,1% de la flotte européenne.