Producteur tabassé : l’avocate de Michel Zecler satisfaite des réquisitions du parquet

  • A
  • A
Zecler 0:37
Michel Zecler et son avocate Hafida El Ali. © AURORE MESENGE / AFP
Partagez sur :
Le parquet de Paris a requis la détention provisoire pour trois des policiers impliqués dans le tabassage de Michel Zecler. Une bonne décision selon son avocate Hafida El Ali.

Dans le cadre de l'enquête autour du tabassage du producteur Michel Zecler, le parquet de Paris a requis la détention provisoire pour trois policiers, a indiqué dimanche le procureur de la République de Paris Rémy Heitz lors d'une conférence de presse.

"C’est une décision juste du magistrat du parquet"

"Compte tenu d’éventuels pressions qu’il aurait pu recevoir des services de police, c’est assez surprenant", a d’abord confié Hafida El Ali, l’avocate de Michel Zecler au micro d’Europe 1. "On est plus que satisfait de cette décision. C’est une décision juste du magistrat du parquet. On espère que le juge des libertés et de la détention suivra, compte tenu de la gravité des faits qui leur sont reprochés, et comme l’indique Monsieur le procureur de la République, du trouble à l’ordre public et du risque de concertation frauduleuses", a-t-elle poursuivi.

"Il peut exister un trouble à l’ordre public"

En effet, le procureur de la République de Paris Rémy Heitz a expliqué que la détention provisoire des trois agents soupçonnés d'avoir porté des coups au producteur de  musique avait été demandée pour "éviter un risque de concertation entre les auteurs ou de pressions sur les témoins". "Ils ont frappé gravement mon client. Il peut exister un trouble à l’ordre public, compte tenu de leur dangerosité", a conclu Hafida El Ali.

Europe 1
Par Léa Leostic