Procès Abdeslam à Bruxelles : 20 ans requis contre les deux prévenus

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Vingt ans de prison ont été requis contre Salah Abdeslam et Sofiane Ayari pour la fusillade de mars 2016 à Bruxelles.

Vingt ans de prison ont été requis lundi à l'encontre de Salah Abdeslam et Sofiane Ayari, jugés pour leur implication dans la fusillade de Forest. Les faits étaient survenus à Bruxelles en mars 2016, à la fin de la cavale du premier, seul membre vivant du commando des attentats du 13 novembre 2015. Lors de la première journée  de ce procès, Abdeslam a par ailleurs refusé de s'exprimer sur le fond. 

Peine maximale prévue. Il s'agit de la peine maximale prévue devant le tribunal correctionnel pour tentative d'assassinat contre des policiers, a précisé la représentante du parquet fédéral Kathleen Grosjean. "C'est une véritable scène de guerre à laquelle les policiers ont été confrontés. (…) C'est un miracle qu'il n'y ait pas eu de mort" parmi eux, a-t-elle dit.

Notion de préméditation. La procureure a invité la juge à retenir la notion de préméditation dans les tirs qui ont visé les policiers à leur arrivée le 15 mars 2016 dans l'immeuble où étaient retranchés trois terroristes présumés, Mohamed Belkaïd, tué dans l'opération, et les deux prévenus, Salah Abdeslam et Sofiane Ayari. Elle a fait valoir que Salah Abdeslam et Sofiane Ayari étaient "coauteurs" de la fusillade, tout en précisant que, selon sa conviction personnelle tirée d'éléments du dossier, seul le second avait tiré sur les policiers au coté de Mohamed Belkaïd, "combattant de l'EI" et troisième occupant de l'appartement.