Pourquoi la rougeole frappe-t-elle principalement la Nouvelle-Aquitaine ?

  • A
  • A
Le taux de vaccination est encore insuffisant en France.
Le taux de vaccination est encore insuffisant en France. © FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :
Un troisième cas de décès lié à la rougeole a été signalé vendredi, le second en Nouvelle-Aquitaine depuis le début de la propagation de la maladie en novembre 2017.

La rougeole continue de faire des victimes en France. Une jeune fille de 17 ans est décédée "des suites de complications neurologiques" liées à cette maladie au CHU de Bordeaux, a annoncé vendredi l'Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine. Il s’agit du troisième décès à cause de la rougeole depuis la résurgence de la rougeole novembre 2017 et le second dans cette région. La Nouvelle-Aquitaine concentre à elle plus de quatre cas sur dix de rougeole confirmés en France depuis fin 2017. Une surreprésentation qui s’explique principalement par le moindre taux de vaccination dans les départements du sud-ouest.

La rougeole frappe surtout le sud-ouest. Avant ce troisième décès, la rougeole avait déjà tué, en février, à Poitiers, une mère de famille de 32 ans qui n'avait jamais été vaccinée et qui, d'après le quotidien Nouvelle République, avait contracté la rougeole en conduisant son père à l'hôpital. Au total, depuis le 6 novembre 2017, 1.096 cas de rougeole ont été confirmés dans la région (2.567 en France au total). Un cas sur quatre a nécessité une hospitalisation, douze patients ont été transférés en réanimation et deux sont décédés.

Carte Rougeole Juillet 2018

Pour expliquer ces chiffres alarmants, l’ARS met en avant le faible taux de vaccination. "Près de 90% des cas n'étaient pas ou insuffisamment vaccinés (deux doses nécessaires pour garantir l’immunité)", souligne-t-elle. L'insuffisance de la couverture vaccinale en France a favorisé cette maladie extrêmement contagieuse (une personne atteinte peut contaminer jusqu'à 20 personnes). Selon Santé publique France, le taux de vaccination contre la rougeole varie de 62% à 88% en fonction des départements. Et la Nouvelle-Aquitaine passe traditionnellement pour le mauvais élève dans ce domaine.

Faible taux de vaccination. La carte de France publiée par Santé publique en 2017 (avec des données de 2015), montre clairement que le sud-ouest de la France est une des régions les moins vaccinée. Sept des douze départements de Nouvelle-Aquitaine présentaient un taux de vaccination (deux doses) situé entre 65% et 75%, là où une grande majorité des départements français ont un taux entre 75 et 85%.

Carte vaccin rougeole

La forte recrudescence du nombre de cas début 2018 a poussé les autorités sanitaires à multiplier les campagnes de vaccination, particulièrement dans le sud-ouest, afin d’endiguer la propagation de la rougeole. Une alerte générale qui a porté ses fruits puisque "la Nouvelle-Aquitaine n'est plus en phase d'épidémie", indique à présent l'ARS. Le nombre de cas détectés en France a presque été divisé par dix entre mars et juin. L'objectif des autorités sanitaires est d'atteindre, comme le recommande l'Organisation mondiale de la santé, 95% de vaccination chez les personnes à risque. Le vaccin contre la rougeole fait partie des onze vaccins obligatoires pour les enfants nés après le 1er janvier 2018.