Pour ne plus avoir de cernes, réutilisez vos épluchures de pommes de terre !

  • A
  • A
pommes de terre 3:54
Les épluchures de pommes de terre fonctionnent comme anti-cernes © Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :
Rien ne se perd grâce au "recycling" ou "upcycling". Notre chroniqueuse Fanny Agostini nous donne quelques astuces pour réutiliser tout ce que l'on a sous la main à la maison. Comme l'eau de cuisson des pommes de terre, efficace pour enlever les taches sur les tissus ou encore leurs épluchures, qui peut soulager une entorse ou amorcer le feu d'une cheminée. 

Pour remettre à la mode ce qui était auparavant un art de vivre dans les campagnes, on peut compter sur le reycling ou upcycling, qui consiste à réutiliser tout ce qui peut l'être. Parmi les choses du quotidien que l'on peut récupérer après "usage" figurent les fruits et légumes de saison. Les épluchures de pomme sont par exemple très utiles pour conserver le pain. Il suffit d’en mettre une poignée dans la huche pour empêcher les baguettes de rassir. Et cela marche aussi en tisane, car la patate a des vertus somnifères. Une infusion pendant trois à cinq minutes dans l’eau bouillante permettra de s’endormir plus facilement.

 

Les épluchures de pommes de terre sont aussi très utiles. Ce sont de formidables aides cicatrisantes en cas de coupures ou de brûlures superficielles. Il suffit de les appliquer directement sur la peau. Elles fonctionnent aussi très bien comme anti-cernes. Mieux que les pourtant plus célèbres rondelles de concombre pour estomper les cernes sous les yeux, la pomme de terre va retendre et ré-hydrater la peau de la même manière. Et puis l’eau de cuisson des patates va détartrer les casseroles ou la bouilloire électrique. Cette même eau de cuisson dont on peut aussi se servir pour arroser les plantes, astuce qui était utilisée à l’époque par les anciens pour se débarrasser des herbes indésirables et des pucerons. 

Infusions d'ail pour éviter les rhumes en hiver

Il est aussi possible d'utiliser des épluchures d’ail et d’oignon. Pour ce qui est de l’ail, quelques pincées en infusion sont efficaces grâce à la quercitrine qu’elles contiennent. Une à deux tasses par semaine aideront à traverser l’hiver sans attraper le moindre rhume. Pour l’oignon, une décoction dans un litre d’eau et cela se transforme en un liquide de rinçage fortifiant pour les cheveux qui va légèrement les teinter et leur laisser des reflets auburn et cuivrés. 

Quelques exemples parmi tant d’autres pour rappeler que tout peut-être employé jusqu’au trognon. Les objets ou les aliments, en démultipliant leurs usages, prolongent leur durée de vie. Et le gaspillage pourrait ainsi devenir obsolète en 2020.  

Europe 1
Par Fanny Agostini, édité par Thomas Vichard