Pension alimentaire : "Mon ancien conjoint a déménagé sans laisser d'adresse, je suis à 20.000 euros d'impayés", témoigne une mère célibataire

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
TÉMOIGNAGE - Alors que les CAF vont désormais s'occuper du recouvrement des pensions alimentaires, Europe 1 a rencontré Audrey, une mère de trois enfants séparée depuis plus d'un an qui fait face à un mauvais payeurs. 
TÉMOIGNAGE EUROPE 1

C'est un nouveau système de recouvrement des pensions alimentaires qui va être présenté ce jeudi et qui va venir en aide aux familles victimes d'impayées. Sur demande, c'est désormais aux Caisses d'Allocations familiales d'aller chercher l'argent sur les salaires ou les prestations sociales des mauvais payeurs, et non plus à l'un des conjoint séparé, le plus souvent la mère, comme c'était le cas jusqu'à aujourd'hui.

>> Europe 1 a rencontré Audrey, une mère célibataire de 45 ans qui élève seule ses trois enfants, et qui fait face à un conjoint qui refuse de payer. 

"Il avait une pension alimentaire à payer, mais il ne l'a jamais versé. Je suis allée voir des huissiers qui m'ont clairement dit que c'était à moi de retrouver la société [pour laquelle le conjoint travaille, ndlr], le compte bancaire et l'adresse, ce que j'ai fait. Mais j'ai appris que mon ancien conjoint avait déménagé sans laisser d'adresse. Donc, à un moment donné, j'ai laissé tomber.

"Je suis exténuée"

Je suis à presque 20.000 euros d'impayés, je me débrouille toute seule. Je n'en peux plus : je suis maman de trois enfants, je n'ai pas de pension alimentaire, pas de temps pour moi et j'ai un petit bonhomme à reconstruire. Ça fait plus d'un an, je suis exténuée".

Europe 1
Par Eve Roger, Ugo Pascolo