L'hommage émouvant rendu aux deux pompiers morts à Paris

, modifié à
  • A
  • A
© Twitter Pompiers de Paris
Partagez sur :
Un hommage national a été rendu jeudi matin à Paris aux deux pompiers morts dans l'explosion d'un immeuble, samedi dernier rue de Trévise. Forte en émotions, la cérémonie se tenait à huis-clos.

À la demande de leurs familles, l'hommage national rendu à Simon Cartannaz et Nathanaël Josselin, les deux pompiers tués samedi dans l'explosion d'un immeuble où ils intervenaient pour une fuite de gaz, se tenait à huis-clos, jeudi matin, au sein de la caserne Champerret, dans le 17ème arrondissement de Paris.

Lorsque les lourdes portes de la caserne se sont ouvertes, à la fin de la cérémonie, les camarades des deux pompiers en sont sortis en marchant au pas, portant leurs cercueils recouverts d'un drapeau bleu blanc rouge.

"14 ans avec un homme et on le perd…" Les yeux rouges, retenant leurs larmes, ils se sont ensuite serrés dans les bras en formant un cercle. "C'est difficile. 14 ans avec un homme et on le perd…", souffle au micro d'Europe 1 le capitaine David Mellier, des pompiers de l'Yonne, où Nathanaël Josselin s'était engagé à l'âge de 16 ans.

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, présent au côté de la ministre de la Défense Florence Parly, a tenu à saluer la mémoire des deux hommes. "Dans la cour de cette caserne Champerret, nous les entourons une dernière fois pour leur faire une promesse, celle que leur passion vive et que leur engagement ne meure jamais", a-t-il écrit.

Chevaliers de la légion d'honneur à titre posthume. Les habitants sinistrés ont également assisté à cette cérémonie, tout comme la maire de Paris Anne Hidalgo et celle du 9ème arrondissement Delphine Bürkli, au bord des larmes en quittant la caserne. "Je ressens beaucoup de tristesse et le sentiment que ces deux sapeurs-pompiers ont sauvé la population et le quartier du faubourg Montmartre samedi matin", a-t-elle confié au micro d'Europe 1. On estime que ces deux pompiers ont sauvé en tout une vingtaine de vies. Jeudi matin, ils ont été faits chevaliers de la légion d'honneur à titre posthume.

Àgé de 28 ans, le sergent Simon Cartannaz avait intégré la brigade des sapeurs-pompiers de Paris depuis 2013 et restait sapeur-pompier volontaire dans sa ville natale de Chambéry. Le caporal Nathanaël Josselin, père d'un garçon de 4 ans, aurait quant à lui fêté ses 28 ans dans un mois.

Europe 1
Par Matthieu Bock et Thibauld Mathieu