Parcoursup : le calendrier est sorti

  • A
  • A
Les élèves pourront déposer leurs vœux à partir de janvier 2020
Les élèves pourront déposer leurs vœux à partir de janvier 2020 © Lionel BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :
Trois étapes séparent les lycéens en terminale d'une formation dans l'enseignement supérieur. Dès maintenant, ils peuvent se renseigner sur les formations proposées, avant de déposer en ligne leurs vœux entre janvier et mars. Les premières réponses tomberont à partir de la mi-mai. 

Bientôt le début de longues heures à se demander que faire l'année prochaine... Les inscriptions pour Parcoursup commenceront le 22 janvier, mais déjà, parents comme élèves peuvent aller sur le site terminales2019-2020.fr et voir toutes les formations qui étaient proposées l'an dernier. Plus de 14.000 sont recensées : un catalogue suffisamment large pour se faire une première idée.

600 nouvelles formations

Nouveauté cette année : 600 formations supplémentaires dont Sciences Po. "Cette intégration aidera notamment à lutter contre l’autocensure, consciente ou non, de certains lycéens et les invitera à pousser les portes de l’établissement", explique le site de l'Institut d'études politiques parisien. L'ensemble des formations seront bientôt en ligne sur le site parcoursup.fr qui ouvrira le 20 décembre. 

Dès que l'inscription sera possible, soit en janvier, il faudra remplir le dossier en ligne avec CV et lettre de motivation. Chaque élève pourra postuler à dix cursus différents jusqu'au 12 mars 2020. 

Les différentes universités et écoles étudieront ensuite les dossiers, avant de donner une réponse entre le 19 mai et le 17 juillet 2020. Mis en place en 2018 après l'échec d'APB (admission post-bac), Parcoursup n'a pas été exempt de critiques. En juillet dernier, 58.000 candidats étaient en attente de place le dernier jour de la phase d'admission. Dans le cas où en 2020, un élève n'aurait aucune formation proposée, une phase complémentaire aura lieu entre juin et septembre et permettra de formuler jusqu’à 10 nouveaux vœux dans les formations qui disposent de places disponibles.

Europe 1
Par Virginie Riva, édité par Ariel Guez