Nice : contre la "casse" de la justice, les avocats bloquent des audiences

, modifié à
  • A
  • A
Les avocats protestent contre le projet de réforme de la justice en préparation au gouvernement, jugé "catastrophique". © Frédéric MICHEL / EUROPE 1
Partagez sur :

Avant la mobilisation nationale prévue mercredi prochain, les avocats du barreau de Nice ont entamé une grève illimitée jeudi contre le projet de loi de programmation pour la justice.

Les avocats du barreau de Nice ont entamé à leur tour jeudi une grève illimitée et empêché la tenue d'audiences pour protester contre le projet de réforme "catastrophique" en préparation au gouvernement, qui augure selon eux d'une "déréglementation complète de la justice".

"On ne peut plus être taisants". "Nous savons quels peuvent être les inconvénients mais on ne peut plus être taisants. Ce mouvement se poursuivra jusqu'à ce que nous soyons entendus par le garde des Sceaux", a déclaré au tribunal le bâtonnier Valentin Cesari, dénonçant un gouvernement "autiste". Son intervention, au beau milieu d'une importante affaire de proxénétisme, était suivie par plusieurs dizaines de robes noires venues à l'audience soutenir une demande de renvoi du procès et empêcher sa tenue. L'appel à la grève illimitée est soutenue par une partie des magistrats qui n'ont pas le droit de faire grève mais ont déjà, pour certains, renvoyé d'office des audiences depuis mardi.

Mobilisation nationale mercredi. Plusieurs barreaux de France, parmi lesquels Meaux, Alençon, Douai, Boulogne-sur-Mer et Toulouse, ont décidé, individuellement, d'organiser des "grèves perlées" jusqu'à la mobilisation nationale de mercredi prochain où tous les avocats de France sont appelés à se mobiliser contre le projet de loi de programmation pour la justice de Nicole Belloubet.