Nantes : les manifestations de "gilets jaunes" interdites en centre-ville samedi

  • A
  • A
Entre 500 et 2.800 manifestants défilent à Nantes chaque samedi depuis cinq mois.
Entre 500 et 2.800 manifestants défilent à Nantes chaque samedi depuis cinq mois. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Alors que la préfecture s'attend à la présence d'"individus radicaux" samedi à Nantes, les manifestations non déclarées ont été interdites dans le centre-ville, en marge de l'acte 23 des "gilets jaunes". 

Les manifestations de "gilets jaunes" non déclarées ont été interdites dans le centre-ville de Nantes samedi, car des "individus radicaux" sont "susceptibles de mener des actions violentes", a déclaré vendredi la préfecture de la Loire-Atlantique. L'interdiction concerne "la tenue, dans le centre-ville, d'une manifestation non-déclarée de 'gilets jaunes'" samedi, selon l'arrêté préfectoral.

Des casseurs attendus à Nantes

Un appel au rassemblement a été lancé sur les réseaux sociaux, mais, "en plus de la présence de manifestants, des individus radicaux seront présents en nombre important et sont susceptibles de mener des actions violentes dans le centre-ville", selon la préfecture. "La priorité est de garantir la sécurité des personnes et des biens" et de "préserver l'ordre public", a-t-elle indiqué. Entre 500 et 2.800 manifestants défilent à Nantes chaque samedi depuis cinq mois, selon les chiffres de la préfecture, lors de manifestations qui ont presque systématiquement tourné aux affrontements avec les forces de l'ordre.

"Le droit de manifester n'est pas celui de casser, de dégrader ou de vandaliser. La puissance publique ne cédera pas face à la violence", a déclaré Claude d'Harcourt, le préfet, rappelant que, depuis le début du mouvement, les manifestations ont donné lieu à 195 interpellations et causé 52 blessés parmi les forces de l'ordre. De leur côté, de nombreux "gilets jaunes" ont dénoncé à plusieurs reprises des violences policières, selon eux, avec un usage important des grenades de gaz lacrymogène.

Autres interdictions. Par ailleurs, les manifestations non déclarées ont également été interdites samedi par arrêtés préfectoraux dans les centres-villes de Rouen et de Caen, ainsi qu'au niveau d'un rond-point à Saint-Etienne-du-Rouvray. A Paris, où une mobilisation d'ampleur a été annoncée par les "gilets jaunes", deux secteurs seront interdits à la manifestation : les Champs-Elysées ainsi que Notre-Dame et ses abords, après l'incendie qui a en partie détruit la cathédrale.