Monument du Maréchal Juin vandalisé à Paris : "Notre mémoire nationale est bafouée", s'indigne Geneviève Darrieussecq

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le monument en mémoire du Maréchal Juin a été vandalisé à coup de masse et de barre de fer, samedi, Place d'Italie, par des casseurs en marge de la manifestation des "gilets jaunes". Sur Europe 1, la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, a dénoncé un acte qui "bafoue la mémoire nationale commune".
RÉACTION

Pour le premier anniversaire des "gilets jaunes" à Paris, des casseurs ont semé la pagaille Place d'Italie, samedi. Ils en ont profité pour s'en prendre au monument en mémoire du Maréchal Juin, qui a été partiellement détruit à coup de masse et de barre de fer. Les débris ont ensuite servis de projectiles contre les forces de l'ordre. Au micro d'Europe 1, Geneviève Darrieussecq, la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées, s'indigne et demande une "condamnation sévère" pour les auteurs de l'acte.  

Des individus que Geneviève Darrieussecq considère comme "complètement en dehors de la République" et déplore un coup porté à l'histoire de France et aux valeurs de la République, pour la secrétaire d'État. "Une nouvelle fois, c'est notre mémoire nationale commune qui est saccagée et bafouée par des individus casseurs", dénonce-t-elle.

Un monument en mémoire de la campagne d'Italie

L'ancienne maire de Mont-de-Marsan rappelle par ailleurs que ce monument en l'honneur du Maréchal Juin commémore la campagne d'Italie, avec "une armée très diverse dont les soldats sont morts pour la République et pour lutter contre le nazisme". 

Pour l'anniversaire de la première manifestation des "gilets jaunes", 147 personnes ont été interpellées samedi à Paris. 129 d'entre elles ont été placées en garde à vue, a indiqué le parquet de Paris. 

Europe 1
Par Jean-Gabriel Bourgeois, édité par Thomas Vichard