SOS Méditerranée lance une nouvelle campagne : "C'était inimaginable de ne pas retourner en mer"

, modifié à
  • A
  • A
L'Océan Viking est déjà en route pour la Méditerranée. (Photo d'illustration)
L'Océan Viking est déjà en route pour la Méditerranée. (Photo d'illustration) © PAU BARRENA / AFP
Partagez sur :
Malgré le refus des ports européens d'accueillir les bateaux humanitaires et les nombreux déboires avec le navire Aquarius, SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières se sont dotées d'un nouveau bateau pour porter secours aux migrants naufragés en mer.

Huit mois après l'arrêt de l'Aquarius, SOS Méditerranée est prête à reprendre la mer pour porter secours aux migrants. L'ONG s'est dotée, avec Médecins sans Frontières, d'un nouveau navire, l'Ocean Viking, qui bat pavillon norvégien. 

Un navire plus rapide que l'Aquarius, doté d'un hôpital à bord

"Le bateau va patrouiller en Méditerranée centrale, de là d'où provient le plus grand nombre d'appels de détresse, mais sans jamais entrer dans les eaux territoriales libyennes", explique Frédéric Penard, directeur des opérations de SOS-Méditerranée. Au micro d'Europe 1, il en détaille les caractéristiques : "C'est un navire avec un pont arrière très plat que l'on a pu aménager, cela nous permet d'avoir un hôpital à bord et des endroits pour héberger des personnes. Il va plus vite que l'Aquarius, et est doté de quatre bateaux de sauvetage qui peuvent être déployés en même temps".

Un nouveau navire, pour une nouvelle campagne qui se fixe les mêmes objectifs : "C'est outil particulière performant pour pouvoir mener des opérations de sauvetage dans cette mer où l'on sait qu'il y a peu de coordination. Il est en route et prêt à mener ces opérations de sauvetage", relate le directeur. Malgré une campagne de trois ans avec l'Aquarius et de nombreux déboires, il l'affirme : "C'était inimaginable de ne pas retourner en mer".