Michel Barda passe le bac à 77 ans : "On me demande si je fais passer les épreuves"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Au micro de Nikos Aliagas sur Europe 1, mercredi, le doyen des candidats au baccalauréat, Michel Barda, explique les raisons qui l'ont poussé à s'imposer ce "challenge".
INTERVIEW

Il est le doyen des candidats au baccalauréat, habitant de l'Yonne, dans l'académie de Bourgogne-Franche-Comté. À 77 ans, Michel Barda a décidé de passer ce fameux diplôme qui lui manque. "Un challenge", confie-t-il au micro Europe 1 de Nikos Aliagas, mercredi.

"Pas eu l'occasion ni l'envie" de passer le bac avant

"J'ai envie de me mesurer aux canons de l'académie d'aujourd'hui", explique le candidat septuagénaire, "et voir ce qu'ils [les examinateurs] pensent de mes réponses à l'écrit et à l'oral". Ce sont d'ailleurs eux les plus curieux à son égard. "Ce sont les moniteurs qui me demandent : 'Pourquoi vous passez le bac ? est-ce que vous en avez besoin ?'". Lui explique qu'il na "pas eu l'occasion ni l'envie" de le passer avant.

Entendu sur europe1 :
J'ai appris [avec le temps] que je n'avais plus que 23 ans et des poussières à vivre

Les autres élèves candidats sont eux "sympathiques". "Les premiers qui m'ont vu m'ont demandé : 'C'est vous qui faites passer les épreuves ?'" Michel Barda a d'ailleurs commencé à passer les épreuves sportives : "Le badminton, je n'en avais jamais fait de ma vie et le sauvetage, où il faut nager et prendre des apnées régulièrement, aller chercher un mannequin lourd qui pèse 80 kilos, au fond de l'eau, à deux mètres de profondeur, et le ramener sans qu'il prenne l'eau. Moi, j'ai bu la tasse !", rigole-t-il.

Le français, le théâtre et la philo dans le viseur

Et le jour J, que va-t-il se passer pour lui ? "Ce qui m'intéresse, c'est de réussir les matières comme le français, le théâtre et la philo. Le reste, je ferais comme je peux", glisse-t-il de sa voix de retraité qui tranche avec la jeunesse du propos.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Il ne dit pas, en revanche, ce qu'il compte faire avec ce diplôme, après une carrière d'homme d'affaires et plusieurs livres publiés. Mais une chose est sûre : l'homme compte vivre jusqu'à (au moins) 100 ans. "J'ai appris [avec le temps] que je n'avais plus que 23 ans et des poussières à vivre. Il faut que je les remplisse bien et j'ai encore beaucoup de projets." La bonne nouvelle, c'est qu'avoir le bac n'est sans doute pas un pré-requis pour les mener à bien.