Ma Ville Mon Shopping aide les commerçants à se digitaliser

, modifié à
  • A
  • A
1:42
Partagez sur :
Avec ses Trophées de l’Avenir, Europe 1 récompense chaque année des entreprises, des associations ou des collectivités locales pour leur audace, leur innovation et leur côté visionnaire. En lice pour le Trophée collectivités locales, Ma Ville Mon Shopping est une filiale du groupe La Poste qui aide les commerçants à passer le cap de la digitalisation. 

Aider les commerçants à passer le cap de la digitalisation. Avec la crise du coronavirus, Internet a pris une place encore plus grande dans les habitudes de consommation des Français. Pour aider les commerçants, artisans et producteurs à prendre le train de la digitalisation, le groupe La Poste a mis en place Ma Ville Mon Shopping, une plateforme nommée dans la catégorie collectivités locales des Trophées de l'Avenir 2021. Concrètement, c'est "une solution clé en main qui permet en quelques minutes de créer sa boutique en ligne et de proposer à ses clients de nouveaux services tel le click&collect et la livraison à domicile", indique au micro d'Europe 1 Thierry Chardy, le directeur général.

15.000 commerçants à travers la France

Mais Ma Ville Mon Shopping ne se contente pas de mettre en place un site internet pour chaque commerçant qui le souhaite gratuitement (le modèle économique étant basé sur les commissions), le dispositif comprend aussi "un accompagnement qui se fait en lien avec les collectivités locales, les CCI (chambres de commerce et d'industrie) et les CMA (chambres de métiers de l'artisanat)". Ma Ville Mon Shopping accompagne "environ 15.000 commerçants à travers la France dans 3.600 villes" réparties dans 96 départements. Au total, la plateforme compte "plus de 350.000 références achetables", précise encore Thierry Chardy. 

"Consommer localement via le web"

Fondé en 2017, ce service compte poursuivre son développement sur "trois axes" : recruter de "manière massive" pour passer de 20 à 50 personnes, continuer l’amélioration technique, mais aussi communiquer. Un dernier élément essentiel, non seulement pour "accompagner les commerçants", mais aussi pour faire savoir qu’il est désormais possible "de consommer localement via le web".

Europe 1
Par Ugo Pascolo