Lieux de baignade : à quoi servent les "Pavillons Bleus" ?

  • A
  • A
Pavillon Bleu Ete littoral plages mer
Plus de 500 lieux en France ont le label pavillon bleu. © PATRICK BERNARD / AFP
Partagez sur :
Plus de 500 lieux balnéaires arborent fièrement le "Pavillon Bleu", qui récompense les plages et les ports de plaisance de qualité. Pourtant critiqué, ce label créé en 1985 est un atout incontournable pour les lieux de baignade afin d'attirer des touristes en période estivale.

Le "Pavillon Bleu", plus important que jamais ? Alors que la crise du coronavirus n'est pas terminée et que les Français sont invités à passer leurs vacances sur le territoire national, ce label décerné chaque année peut se révéler décisif au moment de choisir son lieu de villégiature. Preuve de son importance aux yeux des stations balnéaires, il n'y a jamais eu autant de lauréats que cette année, avec 21 plages et 5 ports de plaisance récompensés pour ce cru 2020.

Pas moins de 40 critères

Créé en 1985, le "Pavillon Bleu" récompense la qualité bactériologique de l'eau, mais aussi des efforts sur la propreté (recyclage, poubelles, etc.), la sensibilisation du public au respect de l'environnement, la préservation des sites naturels, la sécurité pour accueillir du public, l'accueil des personnes à mobilité réduite. Au total, 40 critères viennent sanctionner les efforts des lieux qui ont déposé leur candidature. En 2020, 401 plages et 106 ports de plaisance peuvent arborer ce "Pavillon Bleu".

L'Occitanie est la région qui comporte le plus de lieux récompensés, avec 109 plages et 19 ports. Elle est suivie de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (96 "Pavillons Bleus"), les Pays de la Loire, la Bretagne et la Nouvelle-Aquitaine. De manière étonnante, la région Auvergne-Rhône-Alpes comporte plus de plages décorées que la Normandie, pourtant une région littorale. Cela s'explique par l'existence de plages à l'intérieur des terres, comme autour des lacs de Savoie et de la rivière Ardèche.

Un label seulement "touristique" ?

Un point est particulièrement scruté par les touristes sur ce "Pavillon Bleu" : la qualité de l'eau. Elle est évaluée par les Agences régionales de santé. Et selon la Surfrider Foundation, ce label est un "label touristique et non environnemental". L'ONG de protection du littoral dénonce le fait que les évaluations ne traitent pas de la pollution chimique des eaux, avec des mesures seulement faites pendant l'été. Par ailleurs, le pavillon bleu est décerné sur demande et la liste des lieux récompensés n'est donc pas exhaustive.