"L'Homme" pourrait avoir commencé à parler il y a 20 millions d'années

  • A
  • A
Avec cette découverte, il est possible que Lucy, qui a vécu il y a 3.2 millions d'années, était en mesure de "parler".
Avec cette découverte, il est possible que Lucy, qui a vécu il y a 3.2 millions d'années, était en mesure de "parler". © DAVE EINSEL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
D'après une étude menée notamment par des scientifiques français, le langage ne serait pas apparu il y a 200.000 ans, comme on s'accorde à le dire aujourd'hui, mais serait en réalité bien plus vieux. Il est même possible que les premiers "sons de parole" datent d'il y a 20 millions d'années. 

C'est une théorie vieille de 50 ans qui semble s'effondrer. Alors que les linguistes s'accordaient pour dater la naissance de la parole il y a environ 200.000 ans, un article paru dans la revue Science Advances vient bouleverser notre connaissance en la matière. 

Le langage n'est pas lié à l'anatomie…

Cette étude, menée par des chercheurs du CNRS et de l’Université Grenoble Alpes, en collaboration avec des équipes françaises, canadiennes et américaines, montre que l'apparition du langage pourrait être bien plus ancienne. En découvrant que des singes peuvent produire des proto-voyelles, ces chercheurs se sont aperçus que le langage n'est pas lié à la hauteur du larynx, comme avancé jusqu'à présent. Concrètement, la descente du larynx dans la gorge, n'est pas intrinsèquement liée à la capacité de pouvoir communiquer via la parole. 

…mais au contrôle des muscles articulateurs

"Depuis 20 millions d'années, nous avons un conduit vocal qui est à créer des sons de parole", explique au micro d'Europe 1 Jean-Luc Schwartz, chercheur au CNRS à Grenoble. "Et c'est probablement un puzzle qui s'est mis en place petit à petit qui a amené à ce miracle de la naisse du langage", explique-t-il. Dans le détail, l'étude montre que la capacité à parler n'est pas une question d'anatomie, mais un problème de contrôle des articulateurs - langue, lèvres, mandibule. 

Dès lors, les scientifiques peuvent imaginer une émergence de la parole bien avant 200.000 ans, jusqu'à remonter à 20 millions d'années, "à une époque où notre ancêtre vivait avec les singes", précise le communiqué de presse. Néanmoins, cette découverte ne permet pas de percer tous les mystères, puisque personne n'est en mesure de dire pour l'heure d'où proviennent la parole et le langage. Même s'il y a fort à parier que la clé de cette énigme se situe dans notre cerveau. 

Europe 1
Par Laure Dautriche, édité par Ugo Pascolo