L'Europe veut savoir : êtes-vous heureux ?

  • A
  • A
Des 28 pays de l'Union Européenne, ce sont la Finlande, l'Autriche, le Danemark, la Suède, et les Pays-Bas qui sont les plus heureux 2:45
Des 28 pays de l'Union Européenne, ce sont la Finlande, l'Autriche, le Danemark, la Suède, et les Pays-Bas qui sont les plus heureux © Jill Wellington/Pixabay
Partagez sur :
L'Europe se penche sur une question capitale : votre bonheur. Eurostat a sondé les habitants des 28 pays de l'Union Européenne pour connaître ce qui les rend heureux. Et dans ce classement, on se rend compte qu'il y a un rapport entre satisfaction dans la vie et situation financière. C'est ce que nous explique notre journaliste Axel de Tarlé dans Le monde bouge. 

L'Europe se penche sur une question toute simple, mais capitale : le bonheur des Européens. Et les réponses sont très différentes d'un pays à l'autre, nous dit Axel de Tarlé dans Le monde bouge, et visiblement cela dépend de sa situation financière. 

C'est Eurostat qui a mesuré la satisfaction à l'égard de la vie en générale dans les 28 pays de l'union. L'échelle des notes va de "0", pas du tout satisfait à "10", entièrement satisfait. Sur cette échelle : la moyenne des Européens est de 7,3. La France se situe exactement dans la moyenne européenne, avec là aussi une note de 7,3.

Les plus heureux en Europe sont la Finlande, l'Autriche, le Danemark, la Suède, et les Pays-Bas. Et les plus malheureux sont la Bulgarie, la Croatie, la Grèce. Ce classement ressemble furieusement à celui de la richesse par habitant. Et d'ailleurs, c'est le cas. Eurostat l'écrit : "il y a un lien clair entre satisfaction dans la vie... et revenu financier". Pourquoi ? c'est la nature humaine, on se compare à son voisin. Et si on a une plus grosse voiture que son voisin, cela procure une certaine satisfaction.

Cela veut dire que l'argent fait le bonheur ?

Non, heureusement, il y a une autre source de bonheur, mesurée également dans cette enquête Eurostat. C'est la satisfaction quant à ses relations personnelles, ses échanges au quotidien. Là on n'est plus dans le fait de posséder, d'avoir quelque chose. Mais dans le fait de vivre une expérience, d’échanger avec les autres. C'est le verbe être plutôt que le verbe avoir.

Dans cette partie de l’enquête, les résultats sont tout différent. Les plus heureux en terme de "relations personnelles" sont les Maltais, suivis des Autrichiens, et des Slovènes. Français et Allemands, occupent le milieu de tableau, devant le Luxembourg ou les Pays-Bas. Mais, on sent bien que cette forme de bonheur est plus importante.

Il n'y a qu'à regarder les réseaux sociaux. On aime bien montrer son bonheur, avec des photos d'anniversaire, de voyage, d'escalade... Une expérience, plutôt que de montrer son dernier écran plat, ou sa toute nouvelle voiture de sport. Preuve que le verbe être, l'emporte sur le verbe avoir. Et c'est tant mieux.