"J'avais prévu de visiter l'Arc de Triomphe, c'est fermé" : les Journées du Patrimoine victimes des gilets jaunes

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
En raison des mesures de sécurité prises par crainte des débordements, les journées du patrimoine n'ont pas pu se dérouler tout à fait comme d'habitude, samedi à Paris. 
REPORTAGE

"J'avais prévu de visiter l'Arc de Triomphe, c'est fermé. À Opéra, il y a des gilets jaunes. Et pour l'Assemblée Nationale, il fallait un pass". À Paris, Nicole et d'autres visiteurs ont vu leurs projets pour les Journées du Patrimoine contrariés, samedi, en raison des mesures de sécurité prises pour éviter les débordements liés au mouvement des "gilets jaunes", samedi. 

Nicole n'est pas la seule déçue. Myriam non plus n'a pas pu rentrer au Palais Bourbon : elle ne savait pas qu'il fallait s’inscrire. "Je trouve que c'est casser l'ambiance des Journées du Patrimoine, où on déambule et on découvre le patrimoine. Cette touriste regrette "de devoir s'inscrire, trouver des créneaux" et courir partout. D'autant que Myriam pointe du doigt le problème des transports, avec certaines stations RER, de métros ou de bus fermées. "Ce n'est juste pas possible, c'est gâcher le plaisir."

Des touristes recalés devant certains monuments

Un gendarme sur place estime qu'un tiers des touristes ont du faire demi-tour parce qu'ils n'étaient pas inscrits pour visiter l'Assemblée Nationale. Alors devant l'entrée, beaucoup ont les yeux rivé sur leur téléphone pour choisir leur prochaine destination. Certains vont tenter d'y aller "a l’instinct", pour d'autres le plan B pourrait être "de profiter du beau temps".

Sophie a ainsi renoncé à sa visite aujourd'hui et préfère attendre demain. "Avec toute l'agitation qu'il y a avec les forces de police, il y a un climat d'insécurité. C'est plus agréable de sortir, de faire des visites culturelles quand on se sent bien dehors. Ce sera mieux demain."

Plus de sites ouverts dimanche

Sur les 18 sites fermés samedi, onze ont prévu d'ouvrir leurs portes dimanche. Il est encore possible de s'inscrire pour certaines visites sur le site des Journées Européennes du Patrimoine.

Europe 1
Par Johanna Chabass, édité par Cédric Chasseur